Un article si différent

Merci Patron (l’ancien)

Tout ceci ne méritait rien d’autre qu’un pamphlet à son Patron !

 

Il est certain que des algécos convertis in extremis en bureaux suite à un déménagement,  et installés au centre d’une pelouse, enclavée d’entrepôts,  ne pouvaient dispenser, au travers de leurs carreaux, qu’une piètre clarté.

Même une double fenêtre métallique, coulissante, située à l’Est, n’aurait su y remédier.

Si le soleil souvent réchauffait quatre employés, la proximité de la cabane des gardiens de sécurité ne pouvait répandre encore et toujours que de l’ombre.

Et si la vue s’étendait désormais sur le trafic des camionneurs déversant leurs cargaisons alcoolisées, elle se vrillait dans l’opacité ambiante car s’ajoutait le roulement de leurs moteurs.

Mais nous n’étions pas là pour nous sentir bien dans notre travail…

Pourtant, dans cet enfer moderne, un miracle eût lieu.  Bien sûr un algéco c’est pas terrible pour une résurrection, c’est même plutôt dégoutant surtout en hiver,  mais finalement nous en étions arrivés à nous dire que la pénombre intérieure, même celle d’un algéco réduit,  avait du bon quand elle plongeait directement sur l’extérieur !

Dès qu’un employé franchissait la porte en fer de son nouvel algéco,  l’air frais ravivait les joues de son visage, son torse se gonflait de l’air pur venu du dehors pour accélérer ses mouvements. La porte ouverte sur une pelouse augmentait  sa vision sur ses affaires à long terme, que de renouveau allait s’ensuivre dans ses papiers ! Autant d’éléments hautement favorables pour son employeur, mais surtout pour sa santé. Il n’est jamais trop tard pour retrouver de dignes conditions de travail !

Comment l’état d’esprit d’un salarié peut-il changer à ce point en si peu de temps, et en même temps qu’une ventilation… ? Explications :

Car il faut vous dire que si les employés retrouvaient un algéco modulaire ensoleillé, ils venaient de quitter un entrepôt-bunker aveugle.

Ils avaient abandonné des bureaux construits à l’intérieur de bureaux, à l’intérieur d’un entrepôt, comme les pelures d’un oignon qui s’ajoutent les unes sur les autres, pour ainsi retrouver de la clarté.

Le bungalow ne pouvait qu’être un paradis !

Monsieur ! même le moral de vos employés avait changé.  Ô, ils ne parlaient pas de grand chose, juste d’un coin de ciel bleu pour mieux lire vos notes et vos courriers.  Comment le comptable que vous fustigiez car il était trop doux,  leur apparaissait aujourd’hui éminemment sympathique derrière ses lorgnons dont les yeux ne regardaient que les chiffres, et comment la Directrice sans ressources humaines vêtue de ses mini-jupes cartonnées avait soudain acquis la réputation de franchise…

Les patrons n’aiment pas que les employés épient les oiseaux, mais tout-de-même, décider de priver plus de cent personnes d’un simple carré d’air frais, fait couler de l’encre. Vous nous en vouliez ! Pour nous remplir de poussière, vous mettiez des chiffons à notre quotidien, un o’cedar devant nos facultés intellectuelles. Et de la poussière, comme des réflexions,  il y en avait des tonnes. Mais c’est alors que vous balayiez la pièce avec votre bras, pour hurler  « Ceux qui ne sont pas contents ici, je ne les retiens pas,  ils s’en vont ! la porte est grande ouverte ! »

Ah non ! Au moins, nous pouvions nous offrir des livres respirants.

Vous qui n’ignoriez jamais rien dans votre entreprise par le DG qui diffusait ses notes après la réunion,  ignoriez-vous les vertus de la vitamine D par l’assimilation du calcium et l’équilibre du phosphore dans l’organisme de vos employés ? Dans votre double  bureau,  baigné de lumière du jour, le seul, vous suiviez les mineurs sortant du fond de leur trou par les tableaux qu’ils vous rendaient, et le nombre de boulets de charbons qu’ils ramenaient par les statistiques des experts. Frôler l’infirmerie fait baisser les résultats. Comme perdre un morceau de charbon tombé de ses poches.

Pourtant il y avait une armée d’employés d’excellence, pas encore affligés de gros os incurvés de rachitiques en pénurie de vitamine D ! mais patience, la déminéralisation n’était pas  loin. Vous n’alliez pas tarder à constater chez vos meilleurs sujets un développement anormal du tissu cartilagineux s’intégrant au tissu osseux. Avec les nombreux arrêts de maladie qui tombaient.

Toutefois, avec des connaissances en tisanes,  vos décisions en termes d’aménagements bureautiques  avaient été moins pires que je ne le pensais.

Quand la poussière mélangée aux tubes néons vous fait perdre le sommeil on devient tout-à-fait prêts à boire de la Verveine citronnée !

Et selon les croyants, c’est bon pour la santé !

Tchin, tchin et merci Patron !

 


 

Verveine citronnée

(ou verveine odorante)

Aloysia ou Lippia citriodora (Verbénacées). Vervena tripylla 

 

Il s’agit d’un arbrisseau originaire d’Amérique que l’on cultive dans les jardins et dont les feuilles, assez semblables à celles de la menthe exhalent, lorsqu’on les froisse, une odeur citronnée très agréable d’où le nom de verveine citronnée.

 

SES PROPRIETES

L’infusé est excitant, stomachique et antispasmodique.

Composition de la plante fraîche

Citral accompagné de limonène, cinéol, et de composés aldéhydiques et cétoniques dont le camphre de verveine.

  • Grâce à ses vertus calmantes, elle est préconisée dans les cas d’angoisse, d’anxiété, voire de dépression.
  • Elle possède des vertus anti-inflammatoires, soulageant les arthrites, rhumatismes, douleurs musculaires.
  • Elle favorise le sommeil.
  • Elle est astringente.

 

APPLICATIONS PRATIQUES :

Domaine de la santé

En cas de douleurs rhumatismales ou musculaires :

– Diluer 4 gouttes d’HE de verveine citronnée dans une cuillère à soupe d’huile végétale et masser la zone douloureuse.

Pour l’angoisse et le stress :

– Ouvrir le flacon d’HE de verveine citronnée et prendre 4 à 5 inspirations profondes.

Dans le cas d’insomnie :

– Chaque soir, déposer 1 ou 2 gouttes d’HE de verveine citronnée sur votre oreiller.

Domaine de la beauté

Adapté aux peaux grasses :

– Verser 5 gouttes d’HE de verveine citronnée dans 1 bol d’eau chaude. Placer votre visage au-dessus, protégé par une serviette. Laisser les vapeurs s’incruster dans votre peau et la nettoyer pendant 2 à 3 minutes. 

Essuyer avec un rond de coton à démaquiller.

Détente :

 Le soir avant le coucher, il faut diluer 10 à 15 gouttes d’HE de verveine citronnée dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale ou de base pour le bain, verser dans le bain et y rester une dizaine de minutes.

PRÉCAUTION PARTICULIÈRE L’huile essentielle de Verveine odorante peut être irritante : faire un test en déposant une goutte au creux du coude. Elle est aussi photosensibilisante (1)
***

 

(1) Signifie une sensibilisation de la peau, surtout ses parties peu pigmentées, qui a une réaction anormale à la lumière solaire à la suite de l’absorption de certains végétaux ou substances appelés photosensibilisants.

 

 

Un commentaire

  1. Merci pour ces précieuses informations :-)Bon week-end.Samia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.