Rate this post

HISTOIRE D’INTOXICATIONS

Toute activité cellulaire produit des déchets et des résidus plus ou moins toxiques. Ceux-ci sont, normalement, éliminés par la vésicule biliaire, le foie, l’intestin, les reins, la peau, les bronches ou par l’organisme. Lorsque les émonctoires naturels sont défaillants c’est alors qu’apparaissent des maladies diverses. Elles sont en relation avec un milieu intérieur pollué, constitué par le sang, la lymphe et les liquides humoraux physiologiques.

Les déchets non-éliminés stagnent et s’accumulent dans l’organisme. Il en résulte un encrassement organique général.

C’est une intoxication pathologique du sang et de la lymphe notamment. Ces déchets s’insinuent partout. Dans nos glandes endocrines, notre système nerveux, nos yeux, nos os, nos bronches, nos reins, notre peau, etc.

Pour simplifier, on peut dire que le vieillissement, est dû à l’accumulation de déchets acides, oxydants.

Même quand nous consommons des aliments spécifiques et naturels, biologiques, physiologiquement adaptés, nous produisons des déchets toxiques et acides. Il va de soi que nous devons impérativement les neutraliser, puis les évacuer sous peine d’intoxication. Une évidence s’impose, les aliments naturels comme les fruits et légumes frais et juteux seront mieux adaptés à l’être humain que les aliments industriels. D’autant plus dénaturés et anti-physiologiques comme ceux dominant l’alimentation de l’immense majorité des personnes. En effet, ils produiront beaucoup moins de déchets.

Autrement dit, la santé naturelle résulte de notre hygiène interne et la maladie, non accidentelle, de notre encrassement interne. En fait, les maladies non accidentelles, habituelles ne sont que des crises d’épuration. C’est une réaction normale de l’organisme pour se débarrasser de ses poisons qui mettent en péril la vie elle-même.

CAUSES DE LA DESTRUCTION DE NOS CELLULES

Nos cellules vieillissent et meurent par suite d’oxydations non compensées consécutives à une accumulation progressive de déchets qu’elles ne parviennent pas à éliminer totalement.  Elles meurent aussi  par insuffisance vitale. Le processus de vieillissement est leur  asphyxie progressive découlant de déchets ou résidus d’origines digestive, métaboliques, ou cellulaires.

En tout état de cause, pour limiter ce processus,  il  appartient de trouver des moyens permettant d’accroître la vitalité générale. Mais pour l’inverser totalement, il faut extraire en totalité les déchets incrustés, dans notre organisme depuis des années. Et, si nous y arrivons alors, nos cellules souches libérées permettront de nous régénérer.

PEUT-ON VRAIMENT Y CROIRE ?

Oui, à condition qu’il ne soit pas trop tard, que les déchets accumulés n’aient pas causé de dommages oxydatifs irréversibles aux tissus et organes.

LA MÉTHODE

En tout premier lieu, il faut savoir que pour nettoyer et vitaliser un organisme, l’eau vitale est nécessaire.

C’est en effet l’eau vitale que nous ingérons qui produit toutes les ionisations, les transferts bioénergétiques et les épurations. Sans eau vitale, il n’y a ni santé, ni jeunesse, ni rajeunissement, ni vie   possible Il faut savoir que l’organisme humain adulte d’une cinquantaine d’années est constitué de 70% d’eau environ, soit 40 à 43 litres d’eau pour une personne de 60 kg. Nous sommes un véritable bouillon de culture cellulaire. Nos cellules baignent dans cette eau interne. C’est également en elles que nos cellules puisent leurs nutriments et rejettent les déchets qui est le résultat de leur métabolisme. Il convient donc de savoir ce qu’est l’eau et de boire la bonne eau pour entretenir la santé naturelle et la longévité, voire pour aider à se rajeunir vraiment et à arriver à une autoguérison en cas de maladie

Ensuite, il faut préciser que l’organisme humain normal est acide à l’extérieur et légèrement alcalin à l’intérieur. De surcroît, plus notre organisme est pauvre en déchets et en éléments acides et plus il est oxygéné. Aussi, il faut retenir que l’appauvrissement de notre organisme en oxygène entraîne un encrassement cellulaire et l’affaiblissement de nos défenses immunitaires. C’est la raison pour laquelle certains naturopathes préconisent l’ingestion d’eau oxygénée (ou d’eau alcaline) et l’injection d’oxygène ou de super-ozone pur par voie rectale ou intra-musculaire.

EAU ENRICHIE EN O2, DE QUOI S’AGIT-IL ?

C’est une eau buvable dans laquelle on a physiquement dissous de l’oxygène de 70 à 100 mg par litre d’eau. C’est donc un produit riche et épurant. Cette association (ou combinaison) d’eau (H2O) est d’oxygène (O2) basée sur une liaison physique ionique qui a pour but d’enrichir effectivement et optimalement l’organisme en oxygène.

COMMENT L’UTILISER

Cette eau enrichie en O2 est destinée à être bue à raison d’un à deux litres par jour, durant 3 à 6 semaines, au moins. L’organe qui absorbe l’O2 n’est plus le poumon, mais les muqueuses de la bouche, de l’estomac et de l’intestin. Après avoir traversé la zone gastro-intestinale, la veine porte et le foie, cette eau oxygénée parvient par osmose et diffusion dans la circulation sanguine générale. Il existe des osmo-récepteurs à oxygène non seulement dans l’hypothalamus au cerveau mais aussi dans le foie, organe sujet aux diverses intoxications et sous-oxygénation fréquentes.

Prise par la bouche, cette eau enrichie en O2 entraîne une élévation de la pression partielle d’O2 dans le sang, ce qui a pour effet de dynamiser le sang, puis les organes à travers la voie lymphatique. La sous-oxygénation entraîne une perturbation des fonctions cellulaires et donc de l’organisme. Et toute privation d’O2 entraîne une rupture des structures cellulaires, rupture qui est propice à toute mutation cellulaire, donc à l’apparition d’un cancer. D’où l’efficacité de cette eau.

UNE NÉCESSITE VITALE

Il est fondamental de boire de l’eau oxygénée et alcaline. 

Un encrassement est à l’origine de nos oxydations et  du ralentissement de nos fonctions biologiques, notamment de la fatigue, et des maladies.

Pour re-dynamiser l’organisme, il faut l’épurer et le revitaliser. Parmi les principales  techniques naturopathiques d’épuration et de revitalisation, il y a l’oxygène à boire et, bien entendu, l’eau alcaline que l’on peut sur-oxygéner de la même façon, ce qui la rend encore plus efficace.

Ces solutions naturelles favorisent et accélèrent la détoxication de l’organisme tout en dynamisant le métabolisme général. L’oxygène à boire par exemple, si elle est utile aux malades, aux convalescents, aux régimes pour le surpoids, elle l’est aussi aux sportifs, aux culturistes de haut niveau, aux travailleurs de force, au intellectuels surmenés, aux dépressifs et aux insomniaques.

ALLERGIES – L’IMMUNITÉ NATURELLE

ÉTUDES

C’est dans l’appareil gastro-intestinal, que prolifèrent les poisons, les toxines et autres toxiques qui passent dans le sang avec les nutriments de la digestion.  C’est là, aussi, qu’est la source principale de nos allergies.

Les études menées en double aveugle contre placebo à l’Université Technique de Munich en Allemagne ont démontré que le fait de boire, chaque jour, ne serait-ce que 300 ml d’eau enrichie en O2, entraînait :

1. Une augmentation du nombre de leucocytes dans le sang parfois jusqu’à 30%.

2. Une baisse de la quantité de sucre sanguin.

3. Une augmentation de la quantité du magnésium et du fer sériques.

4. Une diminution de la quantité de l’urée, de l’acide urique et de la créatinine dans le sang.

5. Une augmentation des informations cellulaires et des capacités d’endurance. L’eau enrichie en oxygène arrive au niveau de la circulation portale,  où le sang oxygéné est égal à zéro. Il en résulte un enrichissement du plasma en O2. L’augmentation de l’activité métabolique du foie stimule le dynamisme et la mobilisation des leucocytes.

En fait, l’eau enrichie en O2 pré-active le système immunitaire non spécifique et général. Elle améliore la défense immunitaire. Elle augmente également les performances physiques, mais à condition de boire chaque jour durant au moins 3 semaines, 1 à 2 litres d’eau enrichie en O2.

EFFETS INDÉSIRABLES

Le fait de boire de l’eau enrichie en oxygène produit une désintoxication de tout l’organisme. Des crises épuratives (dites de retour) s’enchaînent, souvent prises pour des maladies en soi.

L’oxygénothérapie par voie buccale n’est pas utile seulement dans les cas aigus. Elle l’est aussi en cancérologie, en neurologie, dans les cas chroniques et dégénératifs et, enfin en gériatrie.

Bien entendu, l’action la plus spectaculaire de l’eau enrichie d’O2 concerne en premier lieu, les troubles de la circulation du sang. Les  accidents vasculaires cérébraux représentent ensuite les autres pathologies avec une ischémie ou un infarctus du myocarde.

Dans ce cas, les résultats positifs seront rapides. Il faut les assortir surtout de monodiètes aux fruits juteux, crus, bien mûrs, et/ou légumes frais aqueux, crus, sous forme ou non de jus frais accompagnés de Menus de Santé.

Les résultats sont tout aussi positifs dans les cas suivants :

– L’insomnie ou dans les cas de sommeils agités, les crampes des jambes,  l’acné et autres dermatoses comme l’eczéma et le psoriasis, les lésions (ulcères) de la peau, les ulcères variqueux, la constipation chronique, les altérations de la vue, les lithiases (ou calculs) urinaires, l’arthrite rhumatoïde (inflammatoire), la cellulite, les œdèmes, les migraines et autres céphalées, les troubles du rythme cardiaque, la lymphocytopénie ou déficit de l’immunité cellulaire, etc.

Rappelons que tout apport insuffisant d’oxygène au foie entraîne une souffrance hépatique. Celle-ci peut entraîner une lésion de la circulation hépatique et en conséquence une fibrose du tissu hépatique en périphérie comme dans les cas d’hépatite ou de cirrhose. Une oxygénation supplémentaire du foie ne peut qu’être bénéfique aux organismes en souffrance. Comme dans les cas d’hypoxie et d’hyper-tension du foie, de maladies hépatiques mais aussi dans les cas de dégénérescence graisseuse du foie ou de cirrhose alcoolique.

L’ingestion quotidienne d’eau oxygénée tout au long de la journée permet la réhydratation. Surtout chez les personnes qui tendent à se déshydrater. Les causes peuvent être multiples. Soit, elles n’éprouvent pas le besoin de boire tout simplement. Soit, à cause de traitement médicaux classiques, plus ou moins toxiques, comme dans le cas d’un traitement anti-cancéreux par exemple, l’eau les indispose.

Un mode de vie anti-naturel provoque des pathologies internes.  Les cellules organiques ne peuvent se réhydrater qu’en supprimant ce mode de vie.  Et les pathologies internes disparaîtront.

 

Sources : familiales

Image par mohamed Hassan de Pixabay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.