Cajeput

5/5 - (1 vote)

Photographie de la Malaisie où croît le Cajeput

 

Arbre abondant aux Philippines, Malaisie, Molusques, Iles Célèbes …

 

Parties utilisées :

– Essence obtenue par distillation à la vapeur des feuilles et bourgeons de cajeput

CAJEPUT

Melaleuca leucadendron
Myrtacée

 

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

Cinéol (60 à 75 %), pinène gauche (le niaouli, autre Melaleuca. contient du pinène droit), terpinéol, aldéhydes …

PROPRIÉTÉS :

– antiseptique général (pulmonaire, intestinal, urinaire),
– antispasmodique, antinévralgique,
– vermifuge.

INDICATIONS :

usage interne :

– entérites, dysenteries,
– cystites, urétrites,
– affections chroniques de l’appareil pulmonaire (bronchites, tuberculose),
– laryngites et pharyngites chroniques,
– spasmes gastriques,
– asthme,
– vomissements nerveux,
– règles douloureuses,
– rhumatismes, goutte,
– hystérie, épilepsie,
– parasites intestinaux

usage externe :

– névralgies dentaires et de l’oreille,
– laryngite chronique,
– névralgies rhumatismales,
– plaies,
– dermatoses (psoriasis, acné …).

MODE D’EMPLOI :

usage interne :

– essence : 2 à 5 gouttes sur un morceau de sucre, 3 à 4 fois par jour (ou en solution alcoolique).

usage externe :

– essence en inhalations (laryngite),
– pommades au 1/5 ou au 1/10, ou solution alcoolique, en frictions contre névralgies rhumatismales, frictions abdominales comme vermifuge, applications sur dermatoses et plaies,
– contre les névralgies dentaires : 1 goutte d’essence dans la dent cariée,
– contre les douleurs de l’oreille : un petit morceau de coton imbibé d’essence introduit dans l’oreille.

SPÉCIALITÉ :

Balseptol

 

Co-auteur, Geneviève Reiter, avec Yvonne Chatillon,
Stages et études en phyto-aromathérapie ;
Née à Neuilly sur Seine, habitant Bordeaux (33), près de la mer !
Passionnée de médecines naturelles, naturopathie, bridge et spiritualité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.