Cyprès, propriétés, mode d’emploi

Rate this post

C’est l’arbre des cimetières

(mais il a beaucoup d’autres qualités).

Synonyme : Cyprès pyramidal

CYPRÈS

Cupressus sempervirens
Conifère

 

Parties utilisées :

– Cônes, feuilles, jeunes rameaux, huile essentielle obtenue par distillation des fruits (noix de cyprès).

Plante utilisée depuis la plus haute Antiquité (Assyriens, Hippocrate).

Synergie : hamamélis, hydrastis, marron d’Inde, cotonnier, viburnum.

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

– Tanins analogues à ceux de l’écorce et des feuilles d’hamamélis, une huile essentielle : d-pinène, d-camphène, d-sylvestrène, cymène, une cétone, sabinol, un alcool terpénique, acide valérianique, le camphre de cyprès ..

 PROPRIÉTÉS :

usage interne :

– astringent
– vaso-constricteur et tonifiant des veines (pour H. Leclerc, supérieur à l’hamamélis)
– antispasmodique
– antisudorifique
– antirhumatismal, diurétique
– rééquilibrant général (surtout du système nerveux)
– anticancer (?)

usage externe :

– vaso-constricteur
– désodorisant (pieds)

INDICATIONS :

usage interne :

– hémoptysie
– hémorroïdes, varices
– troubles ovariens (dysménorrhées, métrorragies)
– ménopause
– coqueluche, toux spasmodique
– énurésie (C. Barbin)
– grippe
– aphonie
– rhumatismes
– irritabilité, spasmes
– cancérose (?)

usage externe :

– hémorroïdes
– transpiration des pieds

 MODE D’EMPLOI :

usage interne :

– extrait fluide et teinture : 15 à 30 gouttes avant les 2 grands repas (énurésie)
– 30 à 60 gouttes pour les autres indications.

La teinture de cyprès se donne, comme l’hamamélis, dans les hémorroïdes, les varices, les métrorragies, les troubles de la ménopause, l’hémoptysie (Dr H. Leclerc): 30 à 60 gouttes avant les 2 grands repas.
– extrait mou : 0,15 à 0,20 gr par jour, en pilules
– le bois est utilisé surtout comme sudorifique et diurétique
– huile essentielle : 2 à 4 gouttes, sur un morceau de sucre, 3 fois par jour – ou en solution alcoolique.

usage externe :

– solution aqueuse à 5 % de teinture ou d’extrait fluide en lavements.
– décoction à 20 ou 30 gr par litre d’eau en bains de pieds contre les transpirations fétides
– suppositoires à 0,15 ou 0,30 gr d’extrait mou
– huile essentielle : quelques gouttes sur l’oreiller, 4 à 5 fois par jour, dans la coqueluche et les toux spasmodiques.

– suppositoires anti-hémorroïdaires :
extrait mou de noix de cyprès     0,15 gr
extrait mou d’opium …………….. au deux centigrammes
extrait mou de belladone ……….
beurre de cacao ………………….. 5 gr
pour un suppositoire : Un à trois par jour

– pommade antihémorroïde :

extrait mou de cyprès ……………………………………. 1 gr
onguent populeum ……………………………………….. 50 gr

N.B.

– L’infusion de la galbule (cône globuleux du cyprès) a des propriétés cicatrisantes dans le traitement des plaies.

SPÉCIALITÉS :

– Sédacônes
– Bains « Les Algues aux essences »
– Bains

 

 

Co-auteur, Geneviève Reiter, avec Yvonne Chatillon,
Stages et études en phyto-aromathérapie ;
Née à Neuilly sur Seine, habitant Bordeaux (33), près de la mer !
Passionnée de médecines naturelles, naturopathie, bridge et spiritualité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.