Rate this post

LES MARJOLAINES

Marjolaine Origanum vulgare

 

1/ Marjolaine sauvage

Origanum majorana, Labiée

Synonymes

Grand origan, marjolaine à coquilles.

Aire de production :

spontanée en Perse, toute la côte méditerranéenne, Allemagne, Hongrie, Yougoslavie …

Parties utilisées :

– Sommités fleuries, essence.

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

– Huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur d’eau : 85 % d’un mélange de camphre et de bornéol (Bruylants), terpinène, sabinène …

PROPRIÉTÉS :

usage interne :

– antispasmodique
– vagotonisant (augmente le tonus du parasympathique et diminue le tonus du sympathique), hypotenseur
– vaso-dilatateur artériel
– émousse la sensibilité, assoupit (à hautes doses, l’essence de marjolaine est stupéfiante.
– carminatif (augmente le péristaltisme intestinal)
– expectorant
– digestif
– anaphrodisiaque

  usage externe :

– vulnéraire
– fortifiant
– antalgique

INDICATIONS :

(comparables à celles de la menthe et du thym) :

usage interne :

– anxiété
– spasmes digestifs (aérophagie) et respiratoires
– syndromes artéritiques
– insomnies, migraines, tics
– psychasténie (neurasthénie), instabilité psychique
– météorisme
– éréthisme génital

usage externe :

– asthénie, débilité (bains)
– névralgies rhumatismales
– coryza

MODE D’EMPLOI :

usage interne :

– infusion :

une cuillerée à dessert de plante coupée pour une tasse d’eau bouillante.
Infuser 10 minutes. 2 à 3 tasses par jour.

– essence :

5 à 6 gouttes sur un morceau de sucre, 3 à 4 fois par jour.

– hydrolat :

5 à 20 gr par jour, soit seul, soit associé à d’autres antispasmodiques :

hydrolat de marjolaine                50 gr
hydrolat de valériane             aa 25 gr
hydrolat de laitue
1 à 3 cuillerées à soupe au coucher (anxiété, insomnies)

– oléo-saccharure antispasmodique :

– essence de marjolaine                 cinquante gouttes
– sucre blanc                                  aa 25 gr
–  lactose
– une cuillerée à café dans une infusion, au coucher.
–  teinture d’arnica                        300 gouttes

–  alcoolat de racine de mandragore 100 gouttes

–  hydrolat de marjolaine              qsp 100 cc
– une cuillerée à café 2 fois par jour (syndromes artéritiques)

usage externe :

– la marjolaine est supérieure au thym pour les bains fortifiants.
– contre le coryza : respirer l’infusion
– contre les algies rhumatismales : compresses avec l’infusion ou frictions à l’aide d’une pommade contenant de l’essence (1 à 2 %).

N.B.

  1. – L’essence de marjolaine neutralise le bacille de la tuberculose à la dose de 0,4 %.
  2. – Pour préserver leur voix, les chanteurs ont, de tous temps, bénéficié de recettes très diverses :
    – infusion de marrube sucrée avec du miel, bouillon de chou ou d’ail, boulettes composées de poudre de moutarde et de miel …
    L’infusion de marjolaine édulcorée au miel fait partie de l’arsenal.
  1. – On utilise également le gingembre sous forme de poudre « comme topique rectal pour forcer les chevaux à relever la queue, signe de vigueur et de race toujours apprécié des fervents de l’hippisme ».

 

2/ Marjolaine

Origanum vulgare

(origanum floribundum, origanum glandulosum,

Labiées

Afrique du Nord

SYNONYMES :

Marjolaine sauvage, grande marjolaine …

PARTIES UTILISÉES :

sommités fleuries, essence

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

huile essentielle (thymol et carvacrol), gomme, résine.

PROPRIÉTÉS :

usage interne :

– sédatif antispasmodique
– apéritif
– stomachique
– carminatif
– expectorant (fluidifiant des sécrétions bronchiques)
– antiseptique des voies respiratoires
– emménagogue

usage externe :

– parasiticide
– antalgique

INDICATIONS :

usage interne :

– inappétence
– atonie gastrique (digestions lentes)
– aérophagie, ballonnements, surtout des psychopathes (malades imaginaires ou mentaux)
– bronchites chroniques, toux d’irritation (coqueluche)
– tuberculose pulmonaire
– asthme
– rhumatismes aigus ou chroniques, rhumatisme musculaire
– absence de règles (en dehors de l’état de grossesse)

usage externe :

– pédiculose
– rhumatismes musculaires et articulaires
– cellulite

MODE D’EMPLOI :

usage interne :

– infusion : une cuillerée à dessert dans une tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. Une tasse avant, pendant ou après chaque repas.

– essence : 4 à 6 gouttes sur un petit morceau de sucre, 3 à 4 fois par jour.
– extrait fluide : 3 à 5 gr par jour, fractionnés.

usage externe :

– cataplasmes recouverts d’un cataplasme chaud de son ou de farine de lin (algies rhumatismales ou musculaires).


– liniment antirhumatismal :
essence d’origan ………… 5 gr

alcoolat de romarin …. 95 gr
en frictions sur les parties douloureuses.


– pommade anticellulalgique :

  • alcoolature – ou extrait fluide – de lierre grimpant : 5 gr
    essence d’origan : XX gouttes
    lanoline : 20 gr
    axonge ou vaseline : 40 gr
    également traitement de la cellulite
    pommade anti-rhumatismale.

– pommade contre la pédiculose (Renaudet) :

  • essence d’origan
    essence de verveine : aa XV gouttes
    essence de thym
    essence de géranium
    cire blanche fondue : 5 gr
    vaseline : 85 gr

N.B.

– Voir à romarin : formule de bain aphrodisiaque.

 

SPECIALITE :


Origanyl.

 

 

 

Un commentaire

  1. Flo Avrille01/02/2010 à 15h11 J'en mets sur mes pizzas, c'est super bon et puis l'odeur, incomparable.Pour le lien c'est ok, je mets le tienAmitiés, Flo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.