Archives de catégorie : Souvenirs professionnels

Les grenouilles de la Martinique

Photographie : François Denis 1732 1817. Vue du Fort Royal de la Martinique

L'hylode de la Martinique

l’Hylode de la Martinique
Eleutherodactylus martinicensis

LES GRENOUILLES DANS L’ILE DE LA MARTINIQUE

Rana esculenta L. (Batracien)

Géographie de l’île :

D’une superficie totale de 1 100 km², la place au troisième rang après Trinidad et la Guadeloupe dans le chapelet d’îles qui constituent les Petites Antilles, la Martinique s’étire sur environ 65 km de longueur, pour 27 km de largeur. Le point culminant est le volcan de la montagne Pelée (1 397 m).
Comme le reste des petites Antilles, la Martinique est soumise au risque sismique : ainsi, le 29 novembre 2007 à 15 heures, heure locale, un séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter a eu lieu au large de l’île[3].
On sépare généralement la Martinique en deux zones distinctes.
D’une part, une zone située au nord d’un axe Fort-de-France – Le Robert, zone À la suite de phénomènes d’érosion toujours violents en Martinique à cause de la forte pluviosité due à l’évaporation océanique apportée par les alizés, les hauts volcans de formation récente situés au nord de l’île (mont Pelé et pitons du Carbet (1 196 mètres)) font place, dans le sud, à des « mornes » aux sommets arrondis ou plats et aux fortes pentes d’une altitude généralement comprise entre 100 et 300 mètres.
D’autre-part, au sud, on trouve une zone aux reliefs moins importants, à la végétation moins abondante, au climat plus sec et qui comporte la majorité des installations touristiques de l’île.
Dans cette île, vivent de petits batraciens.

Les grenouilles :

Ces batraciens sont des Amphibiens (du grec amphi « qui-à-deux-vies », dont un groupe, celui des anoures passe son jeune âge dans les eaux dormantes sous forme de têtard. Ensuite, ils perdent queue et branchies et gagnent quatre pattes. Devenues terrestres, elles peuvent encore vivre dans l’eau, mais alors obligées de venir respirer à la surface. Les larves de Batraciens ont reçu diverses utilisations dans certains essais et les grenouilles dans le diagnostic de la grossesse.

L’Hylode de la Martinique :

C’est une grenouille de grande taille (3, 2 – 4,7 cm) à la tête large possédant de longues pattes munies de grands disques digitaux … autant de caractéristiques qui font de l’Hylode de la Martinique une grenouille parfaitement arboricole, endémique de Martinique Saint Dominique et Guadeloupe. Mais elle a disparu de Sainte-Lucie et a été introduite dans les îles du Nord.

 

Elle multiplie les lieux de villégiatures :

On la retrouve du niveau de la Mer jusqu’au sommet de Soufrière dans son habitat, les forêts hygrophiles, mixtes , sèches, les •« Savanes » d’altitude, mais également dans les habitats perturbés, artificiels comme les jardins, champs,  serres.

On peut même la retrouver à l’intérieur des maisons où elle affectionne les cuisines et salles de bains. Elles y chassent activement différents insectes dont les moustiques.

Biologie :

Ce que nous connaissons le mieux de ces petites bêtes, ce sont bien sûr leurs concerts nocturnes qui caractérisent les nuits antillaises. Les mâles dilatent leur sacs vocaux pour appeler les femelles et marquer leurs territoires.
Ils chantent la nuit ou le jour par temps de pluie : série de notes puis deux notes : une courte, 2nde note plus longue, de plus en plus aiguë .
Il semblerait que leur longévité puisse atteindre 7 ans ! ce qui est remarquable pour de si petites créatures !
Leurs prédateurs naturels ? : Couresses, anolis, thécadactyle, merles, hérons garde-bœufs, les scolopendres.

Conservation :

En fait elles ont surtout à craindre de l’homme : de part l’usage effréné de ses pesticides (rappelons que les amphibiens ont une respiration cutanée qui les rend très vulnérables aux divers polluants de l’environnement) et des espèces qu’il a introduites comme les rainettes X Signées (compétitrices pour le territoire et probablement l’alimentation).
L’Hylode de la Martinique est classée « espèce proche de menacée » par l’UICN. Elle est menacée par les déboisements, la pollution et l’expansion d’une espèce introduite et invasive  la rainette x signée (Scinax x signatus) originaire d’Amérique du Sud.

 

 
 

 SOURCES :  

Merci à mon collègue Philippe pour ses précieuses informations qui ont permis la rédaction de cet article.

http://www.globalamphibians.org/
Breuil M. – Histoire naturelle des Amphibiens et Reptiles terrestres de l’archipel Guadeloupéen. Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy. Patrimoines Naturels, 54, Paris, SPN / IEGB / MNHN.2002. 339 pp
http://www.mnhn.fr/publication/spn/cpn54.html

 

Les secrets d’un portrait

Un crétin en entreprise

Dans le quart livre, Pantagruel est un bien étrange individu. Mais il se trouve que l’art subtil de la représentation de personnes réelles, demande vérité du trait. Alors, on va essayer d’en brosser son portrait car on lui en veut dans la grande Société qui nous a porté. Un portrait c’est un œil attentif, il reproduit une image exacte de personnes ou types sociaux. Serait-il si difficile à réaliser ? Celui-ci est loin d’avoir prétention littéraire, toutefois, l’image capturée peut divertir un moment.

Je m’appelle Prétentieux

Crétin a le cheveu rare, le visage empâté, le teint luisant, ses sombres yeux en-dessous, qu’il ne peut être séduisant. Pourtant, au sein de l’entreprise, il a trouvé sa place. Sur les organigrammes, comme on dit, il se montre. L’intérêt ? Celui de se faire remarquer. Il semble toujours progresser, chante sous son chapiteau, tourne des projets, croit en l’avenir de la Société, Crétin est tout à la fois, Adam, Dauphin, Natrix, Perrault, Baudelaire dans ses notes, Invaders et Courant d’air.

Crétin passe pour un intelligent. Dans ses comptes-rendus d’affaires, il dort peu, d’un sommeil d’idées nouvelles qu’il conte ensuite, tant il se veut sincère. Si sincère qu’on le croirait, mais il a l’air d’un stupide. Parfois, âme créatrice, en pleine ébullition, si proche d’un grand contrat qu’il disparaît avec lui, sans plus s’occuper de ses soumis, puis revient de temps en temps avec ses feuilles, énervé, arrogant, susurrant à la postérité son nouveau degré d’efficacité lors d’une rencontre avec le grand dirigeant. Fermons cette porte Monsieur, travaillons ailleurs ! Rien que vous et moi, alerte aux grandes fuites d’informations des petits employés !

Mais reprenons depuis le début

Crétin n’est pas méchant, c’est un usurpateur. Il oublie simplement de dire tout ce qu’il a fait avant, car il ne veut pas vous parler, et s’il en est contraint pour preuves, il s’en tire avec ses mots, en grand sur des mails, étale avec des idées sa propre vérité. Si bien que Crétin a peu d’appuis car il finit par casser après vous avoir embrassé avec son expérience.

Mystérieux sur ses sources, mais qui est-il ? un arriviste, un menteur, un superstitieux ? Continuera-t-il longtemps à se moquer ? Oui, car Crétin a la plume méditerranéenne, l’hostilité innée au monde des employés. Il est un « personnage » certes, mais O sans malice et presque avec quelques regrets, comme chaque sujet il vieillit – on ne le craint plus bientôt que vaguement…
Mais Crétin rebondit, toujours il réapparait, sourire aux dires, rejoint votre avis, rapporte en amont, puis, comme Poucet, il sème des cailloux avec des mots critiques d’allégresse infinie qui séduisent le grand patron.
Cela étant, il est de ceux formant cercle pour aller de l’avant, il part dans les services pour dire du mal de vous, dans les réunions pour dire ce dont il ou elle a manqué, avance adroitement son pion mais un mot du patron le réduit à néant. Il n’occupe point de lieu sur le terrain, il ne tient point de place, il est partout.
Ses échecs ? Il ne les montre. Médiocrement traumatisé des censures passées, il rouvre le stylo sur un nouveau challenge dans une nouvelle équipe et réorganise un plan de travail avec goût.
Maxime morale est bien vraie « qu’il ne faut jamais nuire », des années durant, ni pépier à plaisir dans l’air d’une entreprise pour avoir la joie de dénigrer.

Tu as aimé médire, apprécie donc d’être raconté…

 
 

 

Le raisin, le marc de raisin

La vigne qui est l’une des plantes les plus utiles à l’homme, est originaire de la Turquie, d’Asie ou de Perse

Elle est cultivée principalement dans la région méditerranéenne depuis l’Asie mineure jusqu’en Espagne. Les professionnels en extraient un fruit qu’ils laissent arriver à maturité, le raisin. Ce fruit a beaucoup de vertus, et son jus, d’autant plus de qualités qu’à lui seul, il représente une médecine naturelle et qu’il est connu sous un nom spécial. Et son utilisation thérapeutique entre dans les sphères de la phytothérapie.
 

Une très belle photographie de raisin en provenance du blog de Bernard Magrez, Chef d’Entreprise, Propriétaire, Viticulteur en Gironde

 

Le fruit de la vigne

Vitis vinifera

 

 

« Il y a plus de philosophie dans une bouteille de vin que dans tous les livres » LP


Voici un rappel de quelques techniques culturales de la vigne :

– Effeuillage des deux côtés des rangs,
– Éclaircissage, voire même double éclaircissage sur certaines parcelles pour parfaire la qualité,
– Vendanges manuelles en cagette,
– Double tri de la vendange pour le chai,
– Sélection parcellaire : re-découpage de la propriété en fonction de critères agronomiques,
– Fermentation malo-lactique en barriques

Et le raisin lui-même a ses qualités

Le fruit de la vigne, à l’état frais, est un fruit rafraîchissant laxatif contenant 80% d’eau, ce qui explique ses propriétés diurétiques. La cellulose de la peau du raisin , l’acide tartrique qu’il contient, possèdent une action bienfaisante sur le tube digestif et accélèrent le transit intestinal; c’est surtout ce dernier qui donne au raisin ses propriétés laxatives.

Le glucose

Il existe encore dans le raisin un sucre, le glucose qui fournit un nombre important de calories, des vitamines B et C, des ferments et des DIASTASES . Le raisin, avant sa maturité, ou verjus, a une saveur acide et astringente, le suc de verjus a des propriétés diurétiques.

 

LE MARC DE RAISIN  

Qu’est-ce que le marc de raisin ? Le marc de raisin est tout simplement le jus issu du pressage des raisins. Pour mieux expliquer, il  est l’ensemble des matériaux que forment les pellicules, les pépins d’une variété de raisin noir ; à savoir que la couleur rouge très prononcée de ce raisin est due à sa richesse en composés appelés anthocyanosides. Selon les connaisseurs, les raisins sont pressés après avoir été séparés du moût. Le marc correspond donc aux « parties solides » du raisin alors que le moût en est « la partie liquide ».

Vertus du marc de raisin. Le marc de raisin est utilisé depuis des temps très anciens, ses vertus sur la santé en font une boisson très prisée des religieux, en outre il possède également des propriétés cosmétiques et thérapeutiques. Dans ce cadre, il peut faire partie d’un programme diététique approprié.  Il est généralement commercialisé sous la forme de gélules, à prendre sous forme de cure. Les cures sont généralement suivies sur une période d’un mois, afin d’en apprécier les résultats. Le marc de raisin peut également être inclus dans des crèmes ou des soins de beauté pour ses vertus cosmétiques.

Propriétés antioxydantes. Le marc de raisin comprend des polyphénols, présents dans la peau des fruits. Ce tanin végétal est un antioxydant naturel très puissant. Les pépins contiennent une forte concentration de flavonoïdes, et une huile concentrée en vitamine E, deux autres molécules reconnues pour leurs propriétés antioxydantes. Il permet ainsi de lutter de manière naturelle contre les radicaux libres, et d’avoir un teint éclatant.

Une action efficace contre la cellulite. Le marc de raisin contient également des mucilages, contenus dans les pépins qui limitent l’assimilation des sucres et graisses. Ces mucilages ont une action laxative légère. Ces molécules vont permettre de réguler les intestins, et de drainer efficacement les toxines. Mais la vertu principale du marc de raisin, obtenu après pressage des grappes de vigne rouge pour en extraire le jus, est son action contre le poids excessif et la cellulite. Les tanins et les flavonoïdes vont permettre de stimuler le système vasculaire, et ainsi de prévenir la formation de la graisse. Ces actifs vont permettre de drainer et d’éliminer les cellules adipeuses.

RÉCAPITULATIF DES PROPRIÉTÉS DU MARC DE RAISIN

– Destructeur de graisse. Le Marc de Raisin contient aussi du resvératrol favorisant une bonne irrigation sanguine. Les flavonoïdes cités ci-dessus ont des vertus désinfiltrantes et les proanthocyanidols (tanins condensés) sont les régulateurs  de la formation des fibres de collagène,
– Désengorge les tissus et favorise les échanges cellulaires,
– Présence d’anthocyanosides, aux propriétés veinotoniques,
– Tonifiant veineux,
– Équilibrant du taux de glucose dans le sang,
– Propriétés d’élimination (peau d’orange),
– Rééquilibrant de la flore intestinale grâce aux mucilages,
– Régulateur de la digestion,
– Régulateur de la circulation sanguine
– Préventif des maladies cardio-vasculaires,
– Propriétés laxatives dues au mucilage faisant office de régulateur intestinal : au même titre que le thiosulfate de magnésium, cholérétique et la réglisse qui est un cicatrisant des muqueuses irritées et également un laxatif.  A noter que le rôle des mucilages est de réguler l’arrivée des aliments dans le sang afin d’éviter les pics de glucose responsables des calories emmagasinées dans les cellules adipeuses.

THERAPEUTIQUE

Le Marc de Raisin est traditionnellement utilisé pour favoriser la désinfiltration des tissus et la circulation sanguine dans le cadre d’une cure d’amincissement avec cellulite associée. Une cure de marc de raisin est également recommandée 1 à 2 fois par an au moment des changements de saisons.

CURES DE RAISIN

Cette cure peut avoir lieu à domicile ou dans des stations uvales. Le raisin est consommé surtout avant les repas, le matin à jeun, à 11h et à 18h. On mangera le raisin mûr, entier, en même temps que peaux et pépins. La quantité varie selon les personnes ; on commence par quelques grappes, puis on augmente progressivement et, après 5 à 6 semaines, on diminue peu à peu la dose.

INDICATIONS DE LA CURE DE RAISIN

Maladies de l’appareil digestif, du foie, de la nutrition : goutte, obésité, uricémie, diabète, dermatoses, constipation, rhumatisme chronique, néphrites, hypertension artérielle, quelques maladies de cœur.

PHYTOTHÉRAPIE

En résumé, le marc de raisin est un parfait complément alimentaire pour qui veut lutter contre le surpoids prévenir ou éliminer la cellulite. Il agit en dépurateur des toxines accumulées dans notre organisme. Les compléments alimentaires aux extraits de marc de raisin sont proposés sous forme de gélules :

– Dosage conseillé :

1 à 3 gélules par jour qu’il s’agisse d’une cure normale ou intensive.

Vous trouverez dans le commerce ou sur Internet des pots de 200 gélules dosées à 300 mg.
Afin d’obtenir une efficacité maximum, les gélules de marc de raisin peuvent être complétées avec un autre complément alimentaire tel que le thé vert.
A ce jour, on ne connaît pour le marc de raisin, ni effets secondaires, ni contre-indications.

***

La période de Vinexpo s’achevant, cet article ne voit donc pas le jour avec de l’avance. Je parle bien sûr pour la consommation du raisin, qui n’aura lieu, avec la maturation,  que vers le mois  de septembre.

 
 
 
Sources :  Familiales – Dr Galtié-Boissière –