L’ISLANDE

Rate this post

La fraîcheur devient un rêve. Alors je n’ai trouvé que cette vidéo de l’Islande, après tout. En plus de mettre à jour cette catégorie du blog un peu délaissée, Sciences de la Terre et de l’Univers, elle montre les images saisissantes d’un pays qui fait beaucoup parler de lui par ses activités de tourisme mais aussi de plongée sous-marine.

PLONGÉE EN ISLANDE

Se baigner en Islande

L’eau est de loin la ressource naturelle la plus importante sur notre Terre. Et, en Islande, elle est la plus abondante et a la plus grande valeur. Non seulement la qualité de l’eau y est exceptionnelle puisque l’eau de source provient directement des montagnes et des glaciers mais cette eau est aussi utilisée comme énergie géothermique.

L’Islande a la chance d’avoir des sources d’eau chaude naturelles situées autour de l’île et dans des lieux aux paysages uniques. L’une d’elle, la plus remarquable,  se trouve au Landmannalaugar, une réserve naturelle située dans les Hautes Terres islandaises et connue pour ses paysages dantesques.

Plonger en Islande

La plongée sous-marine en Islande serait-elle facile ? Sans doute une idée étrange pour plusieurs d’entre nous,  mais non pour les adolescents périlleux qui affichent leurs 16 ans, l’âge requis. L’Islande est reconnue pour ses excellentes conditions de plongée sous-marine en eau froide ainsi pour certains la question ne se pose pas.

Le surnom du pays « l’Islande, Terre de glace et de feu », s’applique  à son environnement sous-marin. En effet la glace et le feu influencent les conditions sous-marines, offrant ainsi un monde propice à l’exploration sous-marine.

Nous connaissions d’autres destinations que L’Islande pour la plongée sous-marine. Cependant, pour ce sport de plongée,  l’Islande se démarque. Elle est unique, recélant des trésors dans les fonds sous-marins et les spots d’explorations. Elle offre aussi des paysages terrestres exceptionnels.

La faille de Silfra,

Un trésor géologique sous-marin populaire à l’International

Un des spots les plus reconnus par les plongeurs de cette île reste la faille de Silfra, située au parc national Thingvellir. Elle se trouve au cœur du Cercle d’Or non loin de Reykjavik qui représente à lui seul, le meilleur endroit de plongée en eau froide.

Cette faille est présente entre les plaques tectoniques européennes et américaines. Les plongeurs disent qu’on peut  toucher la plaque européenne avec son pied et du bout des doigts la plaque américaine !. Étant donné qu’elles bougent et s’écartent chaque année, les géologues observent un écart de 2 centimètres supplémentaires chaque année.

Gorgée d’une eau claire, la visibilité dans la faille de Silfra va jusqu’à 100 mètres de profondeur et la température oscille  entre 1 et 3 degrés toute l’année. L’eau provient du Langjökull, le second plus grand glacier d’Islande. Les roches du volcan filtrent un eau qui arrive si pure dans le lac qu’on dirait du cristal !

Ce n’est pas dans ce spot de plongée que vous observerez la faune et  la flore. Dans l’eau, la vie est inexistante à part la présence d’algues, sans vraiment de poissons.. Toutefois, cela suffit pour la plongée. Grâce à un léger courant qui traverse cette faille, la visibilité est excellente. Le courant élimine les particules présentes dans l’eau, permettant ainsi au plongeur d’observer les fonds sous-marin. Celui qui plongera aura la vision d’une eau, la plus pure au monde, grâce aux  phénomènes géologiques. Même l’eau est potable et la plongée peut se faire sans bouteille.

Différents types de plongées à Silfra

Les plongeurs ont à leur disposition deux combinaisons différentes : une combinaison étanche et une humide. La combinaison étanche permet de rester au sec par une eau très froide et de porter des vêtements chauds en-dessous. La combinaison humide s’adresse aux plongeurs expérimentés habitués des eaux froides. A savoir que toute l’année, l’eau à Silfra affiche deux degrés au thermomètre.

Vous l’aurez compris, l’Islande est une des plus grande île au monde, singulière avec ses eaux glaciales permettant aux plongeurs ou non-plongeurs de découvrir des spots incroyables et des sensations uniques. Pourtant…

L’envers du décor

Si vous décidez de vous rendre en Islande, il semblerait que tout n’y soit pas aussi rose qu’on le rêve.

Il pleut tout le temps

Je ne suis pas allée en Islande mais il paraît que la pluie est au rendez-vous. L’Islande est un pays instable côté météo. Les conditions météorologiques sont rudes dans le cercle polaire arctique, en plein cœur de la mer Atlantique Nord et rendent la vie changeante. Le gulf stream adoucit le climat soit il peut y avoir quatre saisons en une seule journée. En été, la pluie peut s’avérer non-stop. Le déluge est total, certaines semaines, la pluie ne permet aucune activité à l’extérieur, si ce n’est de conduire mais sans jamais pouvoir s’arrêter sur les lieux d’intérêt.

Il faut donc se méfier des photos trompeuses de l’Islande des agences de voyages, affichant un grand ciel bleu l’été ! Même les routes sont sujettes à caution contredisant les écrits sur la largeur des routes, les gros véhicules ne passent pas.

Le camping sauvage devient interdit

Contrairement aux avis très répandus, l’Islande n’est pas le pays idéal pour faire du camping ou rouler en van si l’envie vous prend. Si tel est le cas,  trouver un coin pour la nuit vous sera chose impossible. Les panneaux affichent « No camping or overnight parking » sur tous les parkings de site d’intérêt touristique sans exception.

Le soleil de minuit

Quant au soleil de minuit, c’est de la pure légende Cette expression laisse entendre qu’à cette période, il ne fait jamais nuit car le soleil ne se couche pas. Pourtant, selon les voyageurs, tout ce qu’on lit sur Internet est trompeur , à deux heures du matin, il fait nuit noire.

Certes la nuit du 20 juin, jour le plus long de l’année est le solstice d’été. Mais,  en aucun cas, cette période ne dure trois mois. Au moins d’août, les nuits sont complètes. Il y fait même tellement nuit que vous pourrez voir des aurores boréales dès le 20 du mois. En 2016, à Reykjavík,  le 25 août,  les premières aurores se sont montrées dès le 23.

Et si les journées sont suffisamment longues pour les activités, n’espérez pas partir à l’assaut d’un volcan à 22h, il fera nuit.

Mais tout de même, contrairement à la France où partir à l’aventure à 18H s’avère très dangereux, il vous restera la possibilité de cette même randonnée en Islande à 18h.

En Islande, « on mange de la viande de baleine »

C’est faux. L’époque du « whaling », (se nourrir de viande de baleine) depuis 1986 est révolue. Aujourd’hui, les baleines sont protégées et représentent à elles seules l’avenir du tourisme du pays. La baleine n’est pas un plat traditionnel du pays comme on lit dans les sites d’invitations aux voyages.

Si vous vous renseignez,  vous ne pourrez manquer la campagne de sensibilisation des locaux: « I’m Icelandic and I don’t eat whale meat ». Les habitants du pays ne mangent plus de viande de baleine.  Et  si la baleine est proposée dans certains restaurants, c’est pour satisfaire la curiosité insatiable des touristes en recherche de folklore.

J’espère que mon article vous aura plu, vous donnant des envies de voyages et de plongées.

1 thought on “L’ISLANDE

  1. article très intéressant. Il fait rêver à cette île très particulière par sa situation, ces paysages et son volcanisme. Elle nous semble un petit paradis de nature. Mais l’œil perspicace de l’auteur, nous révèle malheureusement beaucoup de désagréments! Il faut aimer les contrées aux confins de la terre; là où l’homme s’est incrusté car la nature l’a admis et autorisé. Très bien! A noter également la beauté et la diversité de votre blog. BRAVO !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.