5/5 - (1 vote)

Patience… nombreuses sont les photographies, le diaporama peut être long à s’ouvrir

La ville d’aujourd’hui

A ce jour, Essaouira est le chef lieu d’une province de 500 000 habitants. La ville elle-même compte 70 000 résidents, logés dans la médina et dans les nouveaux quartiers traversés par le boulevard Aqaba (l’autoroute) jusqu’au Nord, sur la plage de « Safi ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Situation

L’expansion de la commune est limitée par son environnement. Bordée par l’océan à l’ouest, l’oued et les dunes au sud et la ceinture verte à l’est, la ville peut difficilement s’étendre au-delà de ces contraintes naturelles. A l’Est d’ailleurs, un champ dunaire avait été anciennement aménagé depuis et planté d’arbustes pour préserver son écosystème.

Fillette dans la ville d'Essaouira

Pour palier à ce problème, des entrepreneurs (Chaabi Lil Iskane en tête) ont engagé la construction d’une ville nouvelle. Elle se nomme Essaouira El Jadida et elle est située aux abords de la ville de Ghazoua.  Ces dernières années, ce petit village à l’intérieur des terres, a donc vu se développer des quartiers résidentiels bordés de villas. De même que de petits immeubles et de commerces s’y sont élevés avec la démographie qui croissait.

Evolution

En outre, l’Erac-Tensift (actuellement Al Omrane), a mis sur le marché de grands projets résidentiels et commerciaux. Sur Bab Sbaa, reliant Bab Marrakech, un nouveau complexe commercial a vu le jour le long des remparts (le centre Bin Alaswars). Puis, sur Bab Doukkala, un autre complexe d’habitation et de boutiques a redynamisé un quartier autrefois vétuste.

Mais ce ne sont pas là les seuls changements qu’a connus Essaouira.

Sur la porte « Bab El Menzah » par exemple, les jardins du méchouar datant de l’origine de la ville fortifiée qui sont les rares espaces verts intra-muros, se sont vus amputés d’une large partie de leur verdure. Grâce à ce nouvel espace, un espace d’accueil a vu le jour pour les festivals. Les petites allées bordées de palmiers ont disparu pour laisser place à une esplanade pavée …

Des conseils utiles

Essaouira est réputée pour ses pécheurs.
Ainsi, sous l’enseigne d’un syndicat des grilladiers, des stands attirent les touristes par l’odeur

Blog de sagan33 : Une invitation au voyage, La ville d'Essaouira alléchante de leurs grillades.
La carte est la même pour toutes les boutiques, les prix sont bas ( 10 Dh pour des sardines, 30 Dh pour des crevettes…). De plus, la proximité du parking des cars amène une clientèle nombreuse.

A Essaouira :

– Il faut dire que le port de pêche est l’un des lieux les plus animés de la ville surtout au retour des bateaux.

– Alors, ne manquez pas la visite du Musée Sidi Mohamed Ben Abdallah : installé dans un ancien palais, c’est le siège des pachas ! Il rassemble des collections sur les arts et les traditions populaires de la région d’Essaouira.

– Mais, il y a aussi  « Le Mellah » qu’il faut connaître.  Toutes les maisons ont été transformées en boutiques et au fur et à mesure, la rue s’anime et se remplit d’un ballet des femmes Souiries enveloppées dans leur haïk blanc, très typique.

– Pour terminer avec le marché ou souk Jdid , vous y trouverez des commerces, tous groupés par spécialités.

Si vous voulez vous rendre au Bar le Taros, c’est ICI
Un voyage à Essaouira : Nouvelles Frontières, réservez !

8 commentaires

  1. Le 05 décembre 2010 à 16:58 – musicalementjjycMerci pour toutes ces informations. Toujours très intéressant tes textes. J'en profite pour te souhaiter un bon dimanche encore une fois. JJYC….

  2. Le 22 novembre 2010 à 04:01 – musicalementjjycJ'ai réellement eu beaucoup de plaisir à lire ton texte. Très instructif comme toujours d'ailleurs. Merci de partager avec nous tes découvertes lors de tes voyages. Merci et bonne journéedemain. JJYC….

  3. Le 21 novembre 2010 à 21:36 – xrayAlors là MERCI pour cette BELLE page HISTORIQUE .

  4. Le 21 novembre 2010 à 20:52 – leblogababaJ'ai vogué en felouque sur le Nil.Un pays qu'il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie.Pour moi le meilleur souvenir reste les nombreuses visites au Musée du Caire.J'irais certainementvisiter le nouveau dont les collections sont encore plus riches.i

  5. Le 07 novembre 2010 à 20:26 – leblogababaIl y a heureusement des restaurants où les sardines sont divinement préparées!

  6. Le 08 novembre 2010 à 02:28 – musicalementjjycTout simplement éblouissant ! A couper le souffle ! Merci pour ce merveilleux partage. Bonne journée demain. JJYC….

  7. Le 07 novembre 2010 à 20:23 – leblogababaL'ancienne mogador reste pour moi un hâvre de paix que j'aime arpenter en dehors des saisons touristiques.Novembre y est parfois agréable! J'y ai des souvenirs extraordinaires! Bonne soirée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.