D’où vient le sel que nous consommons ?

Blog Arts essentiels - webmaster Geneviève Reiter - Bordeaux
Rate this post
Pour commencer, il faut savoir que les gisements de sel gemme correspondent à des couches de sel marin fossile. Ils se sont progressivement accumulés au cours des temps géologiques et lors de l’évaporation des mers.
Mer ligocène en France

Les gisements de sel en France


D’abord, le sel gemme est une roche sédimentaire marine. On l’appelle aussi une évaporite. En France, le sel gemme est exploité dans le Bassin Aquitain, dans la région Jura-Bresse, dans la région Lorraine-Champagne et en Alsace.

Mais, avant tout, le sel qui remplit nos salières est un corps chimique appelé chlorure de sodium, c’est-à-dire composé de chlore et de sodium.

On l’obtient de deux manières :

– dans les mines (salines) par extraction des blocs de sel gemme ou par injection d’eau qui dissout le sel en profondeur ;

– dans les marais salants (salins) par évaporation de l’eau de mer.

Bassin d'Arcachon

Pourquoi l’eau de mer est-elle salée ?


L’eau, en traversant les roches ou en ruisselant à leur surface, dissout les sels minéraux qu’elles contiennent. Elle retourne toujours à la mer par des trajets très variés. Les sels dissous ne cessent donc de se concentrer puisque l’eau d’évaporation n’emporte pas le sel avec elle … De plus, des réactions chimiques et biologiques importantes ont lieu au sein même des mers. Elles sont présentes, en particulier, au voisinage des dorsales où il y a rejet de chlore et de sodium qui sont les composants du sel.

Co-auteur, Geneviève Reiter, avec Yvonne Chatillon,
Stages et études en phyto-aromathérapie ;
Née à Neuilly sur Seine, habitant Bordeaux (33), près de la mer !
Passionnée de médecines naturelles, naturopathie, bridge et spiritualité.

Ne partez pas sans commenter !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.