Rate this post

Au Précambrien (1), la vie est macroscopique, essentiellement représentée par des bactéries qui colonisent tous les milieux. Si les plus anciennes eubactéries ont environ 3,5 Ga, les géologues ont identifié dans les roches des composés organiques, qui pourraient être des traces de vie.

Histoire de la vie

Grandes étapes de l’évolution du vivant

A partir de 2 Ga, trois phénomènes ont modifié la biosphère. D’abord l’apparition de dioxygène dans l’atmosphère. Ensuite,  l’hydrosphère, associée à la prolifération bactérienne et enfin l’avènement des eucaryotes. L’oxygénation des eaux océaniques a eu des conséquences sur la formation des minerais de fer marins qui constituent les plus importantes réserves de fer de la planète.

Le fer est soluble dans l’eau sous sa forme ferreuse. Après 2 Ga, en raison de la présence de dioxygène dans les eaux, le fer est sous sa forme ferrique, insoluble dans l’eau. Le fer ne peut plus s’accumuler dans les océans. Tous les grands gisements de fer marins, où le fer est fréquemment associé à des minéraux siliceux, on un âge compris entre 2,5 et 2 Ga.

Les bactéries, le plus souvent des cyanobactéries, sont préservées dans les roches. Celles-ci peuvent être ferrugineuses, siliceuses et carbonatées du Protérozoïque. Mais elles sont morphologiquement et anatomiquement identiques à leurs homologues actuels. Ceux-ci sont les cellules, certaines en cours de division, et les filaments, certains spiralés.

(1) – Première ère géologique dont la durée est estimée à quatre milliards d’années

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.