Archives par mot-clé : Sevrage du tabac

Le sevrage tabagique, tisanes, huiles essentielles

Consommer des tisanes

 Si vous avez décidé d’arrêter de fumer, il existe des  remèdes naturels. A commencer par les tisanes pour désincruster l’organisme. Chez un fumeur habituel,  la nicotine et les goudrons se seront déposés dans les tissus ; il faut les drainer hors du corps.

Commencer par le foie avec des tisanes de Romarin (Rosmarinus officinalis), Chardonmarie (Silybum marianum) et d’artichaut (Cynarascolymus), en alternance.  La cure, en tisanes, facilite l’expectoration des mucus et diminue l’inflammation.

Drainage

— On peut, ensuite passer au drainage des poumons, avec le bouillon blanc (Verbascum thapsus) et la guimauve (Althaea officinalis). Certaines plantes, comme le chou chinois, le café vert et le soja ont la capacité d’aider à éliminer les goudrons et la nicotine. On les retrouve dans des produits dédiés à la détoxification du fumeur (selon presse : Tabaclean, en ampoules, Lab. Santarôme, dans certaines pharmacies, en magasins de produits bio et naturels).

Utiliser certaines plantes et l’homéopathie en aide ponctuelle

— (Tabapass, comprimés, Lab Ferrier, en pharmacies). Il existe des produits à base de plantes (gingembre, figue de Barbarie …) et minéraux, spécialement conçus pour dégoûter du tabac (Sevrax 1, comprimés, Lab. Motima, en pharmacies). Le millepertuis et la ballote contre la nervosité.  Le Millepertuis traite les états de lassitude nerveuse agissant en synergie avec la valériane.  Il possède des propriétés antidépressives, mais il est contre-indiqué en association avec certains médicaments, notamment la pilule, certains antidépresseurs, anticoagulants, antirétroviraux, etc. (Demander conseil à son pharmacien ou à son médecin (Procalmil, par exemple, en pharmacies).

Soigner la nervosité consécutive à l’arrêt du tabac

— Pour la stimulation cérébrale et la résistance au stress, utiliser le rhodiola (Rhodiola rosea) à dose d’1 gélule, matin et midi.  Pour soulager l’angoisse, l’anxiété et l’irritabilité utiliser la ballote (Ballota nigra), plante anxiolytique reconnue. Son usage doit rester ponctuel.

Quelle que soit la plante choisie, elle trouvera un complément utile avec un complexe homéopathique approprié (Presse : formule de l’abbé Chapitre n° 7, association homéopathique sous forme liquide contre la nervosité, 6 gouttes par jour sous la langue, trois fois par jour). C’est une substance naturelle, extraite des protéines du lait (sans lactose), qui se montre efficace sur les manifestations du stress. Elle concerne aussi bien les signes physiques (digestifs, cardio-vasculaires …), fréquemment rencontrés en cours de sevrage, que les troubles psychiques affectifs. Il n’y a pas de risque d’accoutumance et le produit peut être pris trente jours d’affilée (Sériane Stress, en pharmacie et parapharmacies).

Quant au sevrage tabagique proprement dit, il faut utiliser la valériane . C’est la plante miracle dans ce genre de situation. A faible dose, nous savons que la valériane est anxiolytique et antidépressive ; à dose plus importante, elle a aussi un effet calmant, relaxant et somnifère. Son action est adaptée aux situations de stress prolongé, pour les troubles psychosomatiques, ce qui correspond bien au sevrage tabagique : prendre 2 gélules d’extrait sec de 100 mg, matin et soir (en pharmacies, Elusanes, par exemple). Il faut lutter, le résultat en vaut la peine !

Consulter un autre article en rapport : des HE pour arrêter de fumer

 

Des Huiles essentielles pour arrêter de fumer

Un vent doux souffle du ciel bleu Le myrte se tait, et le laurier se dresse immobile

Ces vers de Goethe évoquent un certain climat méridional !

Pour rappel, si l’extraction des huiles essentielles a été inventée en l’An Mil avec la mise au point de l’alambic, en l’An Deux Mil Vingt et Un, elles auraient donc conservé toute leur pérennité… Comme ces huiles essentielles du bassin méditerranéen qui, elles-aussi, ont connu un essor considérable, depuis quelques années, car elles sont entrées dans les médications pour l’arrêt du tabac.

Si les huiles essentielles sont ainsi pérennes, c’est que leurs pouvoirs extraordinaires ne se démentira jamais, preuve en est aujourd’hui pour l’aide au sevrage du tabac.

Le spray buccal

Parmi les nombreuses méthodes qui existent  pour lutter contre les mauvaises habitudes en matière de tabagisme, il en existe une nouvelle, l’utilisation d’un spray buccal.

Il s’agit d’utiliser un pulvérisateur apaisant et naturel car les huiles qui le composent répertoriées ci-dessous avec leurs propriétés, sont rajoutées à des produits 100 % naturels :

Un spray buccal représente une méthode douce, rapide et efficace, différente des médicaments et autres substituts nicotiniques. Chaque cigarette se remplace par une pulvérisation directe dans la bouche.

Composition du spray en Huiles essentielles :

– H. Essentielle de Myrte: anti-inflammatoire et antitussif
– H.Essentielle de Basilic et H. Essentielle de Lemongrass : effet calmant et relaxant
– H. Essentielle de Cannelle : stimulant
– H. Essentielle de Menthe : expectorant pour aider a l’élimination des mucosités des bronches
– H. Essentielle de Aneth :  fluidifiante pour les poumons et décongestionne, aide aussi a ne plus penser a la cigarette
– H. Essentielle de Myrrhe : action anti-infectieuse
– H. Essentielle de Lavande : pour le calme et la relaxation
– Huile de Pépins de Raisin : pour diluer les autres huiles essentielles

Alternative à l’arrêt total :

Les spray buccaux peuvent aussi s’utiliser pour contrôler l’usage de la cigarette.

Ce spray aidera à diminuer la consommation en attendant d’arrêter définitivement.

***

Toutes ces sprays buccaux vont aider le fumeur dans sa lutte contre le tabac en tonifiant sa gorge. Les huiles essentielles enlèvent instantanément l’envie de fumer.

Consulter : le sevrage tabagique

 

Image parLindsay Fox de Pixabay

Le tabagisme est un fléau

J’arrête de fumer

A l’origine la douleur est privation, besoin, souci pour la conservation de la vie. Alors ne la gâchons pas avec des substances inutiles ! Voici le lien pour créer ce widget sur votre site.

 

Vous collez ensuite le code obtenu dans votre html http://www.arreterdefumer.eu/blog/
Encourageons cette communauté crée par Kacem Wait Belkacem, cette initiative,  en plus de sauver des accès de souffrance, sauvera des vies.

Nous espérons qu’elle regroupera de nombreux membres qui témoigneront en faveur de la lutte contre le tabagisme.


Les méfaits du tabac et particulièrement de la cigarette sont connus. La SEITA donne les chiffres suivants :

– Cancers

– Du poumon

– Risque de mortalité : 
Non-fumeur 1 %
40 cigarettes par jour : 9 %

– De la bouche, du pharynx et de l’œsophage :

Même résultats, mais cigarette, cigare et pipe ont la même toxicité alors que pour le cancer du poumon, la cigarette est plus dangereuse.

–  Dans le cas de grossesse, augmentation des fausses couches, croissance ralentie des enfants.

– Risques d’accidents cardio-vasculaires, plus fréquents de 70 % chez les fumeurs. Un fumeur moyen (20 cigarettes par jour) en 40 ans consomme près de 300 000 cigarettes.

Dans la lutte contre les méfaits du tabac, il existe comme nous le savons déjà :

– L’usage du filtre :

Une gitane entraîne l’absorption de 22,7 mg de goudron et 1,6 mg de nicotine. Avec un filtre, les quantités sont réduites respectivement à 14,6 mg de goudron et 1,29 de nicotine.

– L’amélioration des qualités du tabac :

En son temps, la cigarette « Gallia » était trois fois moins dangereuse qu’une gauloise. Existe-t-il en 2011 l’équivalent ? Réponse à préciser (…).

– L’arrêt de l’habitude :

Action psychologique de groupe, volonté avec forte détermination d’arrêter de fumer, dans des expériences en cours il a été noté plus de 50 % de réussite semble-t-il.

Avec des médicaments de sevrage :

Remplacer la sensation de manque, donne une action sédative.

Entre autres : Nicoprive utilise (Eureka avec Vidal)  :

Par comprimé :

Thiamine nitrate (vitamine B1) 15 mg
Nicotinamide (vitamine PP) 10 mg
Acide ascorbique (vitamine C) 50 mg
Pyridoxine chlorhydrate (vitamine B6) 10 mg
Aubépine, extrait de sommités fleuries 20 mg
Saccharose 110 mg
Lactose +

 

La posologie pour un adulte est de 8 comprimés par jour en 4 prises (2 le matin, 2 à midi, 2 à 16 heures, 2 après le dîner).

En plus, il est préférable de ne plus avoir de cigarettes à portée de main.

Nous attendons les autres témoignages.

 

Sassafras

Arbre de l’Amérique méridionale

Parties utilisées : bois de la racine, écorce, essence obtenue par distillation à la vapeur des racines et de leur écorce.

SASSAFRAS

Sassafras officinale

Lauracée

 

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

huile volatile, renfermant 80 % de safrol, pinène, phellandrène, eugénol, camphre droit …

PROPRIÉTÉS :

Usage interne :

– stimulant
– sudorifique (fait partie des 4 bois sudorifiques)
– diurétique
– carminatif
– sudorifique

Usage externe :

– rubéfiant
– analgésique

INDICATIONS :

Usage interne :

– asthénies physique et intellectuelle
– affections de la peau
– rhumatismes, goutte
– syphilis
– troubles de la menstruation
– affections génito-urinaires (chaude-pisse chronique)
– stimulant général et intellectuel

Usage externe :

– douleurs rhumatismales
– piqûres d’insectes

MODE D’EMPLOI :

Usage interne :

– infusion : 10 gr d’écorce pour un litre d’eau. 1 à 3 tasses par jour
– poudre : 2 à 4 gr par jour
– essence : 1 à 2 gouttes plusieurs fois par jour.

Usage externe :

– en liniments ou essence pure

N.B.

1 – L’essence de sassafras fut recommandée par Shelbey comme antidote du tabac.
2 – Elle est actuellement très concurrencée dans la parfumerie et les savonneries par le safrol retiré de l’huile de camphre.