Archives par mot-clé : Rénales veineuses rhumatismales

Maladies rhumatismales, racine de fenouil

La racine de fenouil pour soigner la goutte

L’accumulation de cristaux provoque des poussées inflammatoires douloureuses dans les articulations. L’accumulation d’acide urique peut causer par intermittence, des douleurs et une inflammation des articulations et des tissus.

Connue depuis l’antiquité, la goutte est un rhumatisme articulaire du à des dépôts de cristaux microscopiques d’acide urique dans les articulations. Elle toucherait principalement les hommes.

Acide urique

Les propriétés diurétiques de certaines essences, comme la racine de fenouil  s’ajoutent à des vertus anti-rhumatismales également rencontrées chez d’autres végétaux.

Propriétés diurétiques de la racine de fenouil

Les hygiénistes prescrivent la racine de fenouil qui aide à traiter la rétention d’eau et la cellulite. Elle possède en outre des propriétés diurétiques puissantes dans le cas d’insuffisance urinaire. Ses vertus diurétiques sont aussi utilisées contre l’arthrite et les rhumatismes. D’autres essences remplissent les mêmes fonctions, parmi lesquelles le genévrier et l’oignon.

Fréquence

Il paraîtrait en effet que les maladies rhumatismales sont actuellement deux fois plus fréquentes que les maladies de cœur, sept fois plus fréquentes que le cancer et dix fois plus fréquentes que la tuberculose ou le diabète.

Phytothérapie

La racine de fenouil se trouve le plus souvent sous forme de gélules ou d’ampoules dans les magasins spécialisés.

 
 

Image parClker-Free-Vector-Images de Pixabay

Formules associations H.E. Dépuratives sang


 

Additif complexes

aromatiques formulaires

Utilisation,

comment procéder

Quantités toujours

indiquées en Millilitres

LES GERMES PATHOGÈNES

Ceux du groupe GRAM+ :

Entérocoques – streptococcus faecalis –
streptocoque blanc – staphylocoque doré – streptocoqueBhémolitique – pneumocoque –

Ceux du groupe GRAM- :

Escherichia-coli ou colibacille pathogène.

Autres groupes :

Groupe des proteus – Groupe alcalescens dispar (pathogène limité) – Corynebacterium – xérose (pathogène limité) – Neisseria flava (pathogène limité) – klebsiella-var-oxytoca (pathogène limité) – Méningocoque – Gonocoque – Bacille du charbon – Pseudomonas aeruginosa ou bacille pyocyanique (le plus résistant aux antibiotiques).

Groupe des champignons :

Candida Albicans – Candida tropicalis – Candida subtropicalis.

INFECTIONS DU SANG DUES A DES GERMES

Les fonctions dépuratives du sang les coordonnent.


Chez les malades anergiques, ces germes microbiens s’installent, épuisent leur organisme en leur provoquant des infections nombreuses, chroniques ou subaiguës :

  • Infections intestinales chroniques ou aiguës avec colites, diarrhées ou constipations,
  • Infections urinaires avec cystites,
  • Infections vaginales avec leucorrhées chroniques tenaces,
  • Bronchites chroniques ou aiguës,
  • Sinusites et rhinopharyngites à répétition ou avec des complications,
  • Grippes,
  • Infections,
  • Surinfections séborrhéiques,
  • Dermatoses rebelles récidivantes
  • Acné dû à des staphylococcie cutanées,
  • Gingivites et pyorrhées alvéolo-dentaires,
  • Candidoses
  • Mycoses dues au Candida albicans.

TRAITEMENT AUX HUILES ESSENTIELLES

Dans ces cas pathologiques, il est indispensable de pratiquer une thérapeutique aromatique en choisissant des plantes et Huiles essentielles possédant des pouvoirs anti-infectieux et constant, anti-microbien, bactéricide, bactériostatique, anti-fongique et anti-mycosique.

Les germes pathogènes seront tués et infertilisés par des mélanges d’Huiles essentielles les plus actives et spécifiques

Infections microbiennes :

Utiliser en priorité : 

 

L’origan, Thym, Cannelle, Sarriette, Girofle

Puis :

Possédant des propriétés légèrement moins actives :

Cajeput, Pin.

Contre le Candida albicans pour une activité fongicide :

L’Huile essentielle de Géranium.

POSOLOGIE

Alterner les applications sur la peau des mélanges d’Huiles essentielles suivants :

– Pendant 2/3 jours, faire des frictions le long de la colonne vertébrale avec

Origan,  Thym,  Sarriette.

– Les 2/3 jours suivants, utiliser :

Cannelle,  Girofle,  Cajeput,  Pin.

MALADIES DU SANG :

Anémie, Leucémie, Polynucléose, Eosinophilie, Lymphocytose, Monocytose, Agranulocytose, Suppurations, Infections locales, Fièvres, Lymphatisme.

TRAITEMENT

Appliquer les mélanges suivants en frictions.

Sélectionner alternativement tous les trois jours :

– Origan, Thym, Sarriette.
et
– Cannelle, Girofle, Pin, Lavande.
et
– Thym, Romarin, Lavande, Sauge-sclarée, Géranium.

Scrofulose des enfants. Lymphatisme, Adénites :

– Lavande, Pin, Romarin.

Alterner tous les 2/3 jours avec :

– Camomille seule
et
– Lavande, Sauge-sclarée.

Formules associations Huiles essentielles, Fonctions diurétiques

Additif complexes aromatiques formulaires

Utilisation, comment procéder


La naturopathie permet de lutter contre les phénomènes d’encrassement en nettoyant totalement l’organisme.

Ces fonctions organiques :

Il s’agit ni plus ni moins des déchets de l’organisme, acide urique et urates qui se déposent dans les articulations, les muscles, sur les nerfs, ou au niveau de l’appareil urinaire. Les conséquences sont multiples, entre ‘autres et en premier l’arthrite qui est une congestion du système digestif de substances toxiques acides permettant à l’organisme de développer cette maladie.

Viennent ensuite toutes les maladies diathésiques : arthritisme, arthrose, coxarthrose, arthrose cervicale, rhumatismes articulaires aigus, rhumatismes chroniques, goutte, sciatique, les lithiases biliaires, les lithiases urinaires rénales avec les calculs, les cystites, les cholécystites, les pyélonéphrites.

Quantités toujours indiquées en Millilitres

Sciatique :

Cajeput 7, Pin 13.
Térébenthine, Pin, Cajeput.

Alterner tous les 2/3 jours avec :

Camomille seule.

Crise de goutte, Névralgies rhumatismales aigües,

Anti-douleurs, anti-inflammatoire :

Bouleau, Genièvre, Pin.

Alterner avec :

Camomille (voir ci-dessous).

et

Genièvre, Pin, Sassafras.

Crise de goutte :

Il s’agit de provoquer une action anti-inflammatoire et antalgique.

Camomille seule diluée à 40 % :

en friction sur les zones douloureuses toutes les 8 heures.

 Alterner avec :

Genièvre 9,
Camomille 9.

ou

avec la formule suivante qui a également une action désensibilisante

Pin 4,
Camphre 4,
Genièvre 6,
Camomille 6.

Lithiase biliaire, Lithiase rénale, Coliques néphrétiques, Sable, Calculs, Gravelle.
Tous syndromes hépato-entéro-rénaux. Cholécystites, Pyélonéphrites.

Toutes maladies diathésiques :

Bouleau, Genièvre, Romarin.

Alterner tous les 2/3 jours avec :

Genièvre-baies, Pin, Laurier.
et

Pin, Térébenthine, soufre.

Colibacillose. Cystite :

Origan,           : 1 ml
Thym,            : 1 ml
Girofle,          : 1 ml
Cannelle,       : 1 ml
Santal,            : 1 ml
Myristate d’Isopropyle : 25 ml
Dilution        : 15 %

Arthrose, rhumatismes inflammatoires :

Thym,             : 4 ml.5
Genièvre,        : 6 ml
Origan,            : 4 ml.5
Cyprès,            : 4 ml.5
Myristate d’Isopropyle : qsp 80 ml
Dilution          : 20 %

Alterner tous les 2/3 jours avec :

Origan, Pin, Genièvre-baies.

Cyprès, Gingembre.

Arthrose cervicale :

Genièvre 13, Sassafras 6. Arthroses.

Prostatite, Hypertrophie de la prostate, Incontinence d’urine :

Pin, Thuya.

Infection génito-urinaire :

Genièvre-baies, Pin, Santal.

Alterner tous les 2/3 jours avec :

Genièvre-baies, Santal, Eucalyptus, Niaouli.

Cystite avec colibacillose, Blennorragie, Métrite non gonococcique :

Camphre, Santal.

Alterner avec :

Sarriette, Romarin, Menthe, Thym.
et

Genièvre-baies, Camomille, Thym.

Blennorragie :

Lavande, Santal, Cèdre.

Dorsalgies. Foulure. Entorse. Fracture :

Camomille 7, Genièvre 7, Lavande 5.

Rhumatismes chroniques, Rhumatismes articulaires aigus, Crampes musculaires, toutes formes de rhumatismes inflammatoires. Névralgies. Lumbagos. Douleurs de la musculature.

Arthrite. Arthrose. Coxarthrose. Lumbago :

Une formule qui développe des effets polyvalents pour toutes douleurs et algies rhumatismales :

Camomille 7, Genièvre 6, Cajeput 6.

Quatre formules qui peuvent être prises en alternance tous les 2-3 jours :

Camomille 6, Genièvre 6, Serpolet 4, Pin 4.
Cajeput 4, Origan 4, Genièvre 5, Bouleau 3, Camomille 3.
Camomille 5, Romarin 2, Genièvre 4, Origan 4, Cajeput 4.
Géranium 5, Gingembre 4, Serpolet 5, Genièvre 5.

Autre formule :

Thym,                     : 4 ml.5
Menthe,                  : 4 ml.5
Genièvre,                : 4 ml.5
Cajeput,                  : 4 ml.5
Myristate d’Isopropyle : qsp : 82 ml
Dilution,                 : 18 %

Toutes les formes de rhumatismes indiquées ci-dessus, mais avec des crampes, entorses ou foulures :

Menthe 3, Thym 5, Genièvre 8, Cajeput 4.

Toutes les formes de rhumatismes inflammatoires indiquées plus haut, mais combinées avec les maladies de la nutrition.

Lithiases, syndromes hépatorénaux.

Trois formules à prendre en alternance :

Camomille 7, Pin 5, Genièvre 7.
Genièvre 7, Bouleau 4, Romarin 4, Pin 4.

Romarin 4, Origan 5, Genièvre 7, Cajeput 4.

Syndromes rhumatismaux liés à des symptômes circulatoires :

Thym 4,Genièvre 7,Origan 4,Cyprès 5. (1)

(1) Les essences ont une diffusibilité étonnante. Il a été relaté dans certaines publications qu’il suffisait de raser une petite surface de la tête d’un cobaye et de la frotter avec un peu d’essence de lavande pour qu’une demi-heure plus tard, à l’autopsie de l’animal, les reins sentent la lavande, il en est de même, que la voie d’introduction des essences soit « per os », intra-musculaire ou intra-veineuse, rectale, vaginale, percutanée ou par inhalations.

 

 

 

Formules associations Huiles essentielles, Fonctions circulatoires

Additif complexes aromatiques

formulaires

Utilisation,

comment procéder

Sclérose des artères aortes coronaires cérébrales et ses conséquences :

Thym, Romarin, Cyprès, Sauge-sclarée.

Hypertension artérielle :

Marjolaine, Lavande.

Hypotension avec œdème, enflure, gonflement, crampes :

Thym, Romarin, sauge-sclarée.

Artério-sclérose, Ménopause :

Bouleau, Cyprès, Sauge-sclarée.

Cellulite avec excédent de poids, Arthritisme, Rhumatismes. Mauvaise circulation. Varices. Ménopause. Pré-ménopause. Insuffisance hépatique et digestive :

Thym, Romarin, Bouleau, Cyprès, Genièvre.

Alterner tous les 2/3 jours avec :

Sauge-sclarée, Cyprès,
ou :

Romarin    : 5 ml
Origan       : 3 ml
Bouleau     : 2 ml
Genièvre    : 4 ml
Cyprès       : 5 ml
Myristate d’isopropyle : qsp : 81 ml
Dilution : 19 %.

Peau d’orange des cellulalgies :

Verveine, Menthe, Lavande, Romarin.
(En application locale).

Excès de cholestérol :

Romarin, Bouleau.

Excès d’urée :

Genièvre, Bouleau.

Excès d’acide urique :

Romarin, Thym, Citron.

Diabète, Hyperglycémie :

Genièvre       : 6 ml
Géranium      : 6 ml
Eucalyptus    : 6 ml
Myristate d’Isopropyle : Qsp : 82 ml
Dilution : 18 %.

Fragilité capillaire,

Mauvaise circulation périphérique chez les hépatiques, les athéroscléreux et les insomniaques :

Prendre en alternance deux formules :

Lavande 4, Citron 4, Cyprès 8.Lavande 4, Cyprès 8, Bigarade 5.
Citron 4, Lavande 4, Serpolet 8.

Hémorragies

Géranium 10, Rose Bois 5, Cyprès 5.

Hémorroïdes

Cyprès 10, Genièvre 5, Citron 4.

Mouches volantes

Citron 7, Genièvre 7

Varice,
Ulcère variqueux. Jambes lourdes :

Dans ce cas, il faut générer une vaso-constriction.
Prendre en alternance les deux formules suivantes :

Lavande 6, Cyprès 6, Serpolet 6.
Cyprès 8, Camomille 4, Origan 4.

Maladie du sang :

Origan      : 3 ml
Thym        : 3 ml
Sarriette    : 3 ml
Cannelle   : 3 ml
Girofle      : 3 ml
Myristate d’Isopropyle : Qsp : 85 ml
Dilution    : 15 %.

Formules associations Huiles essentielles, Fonctions cardiaques

 

Additif complexes

aromatiques formulaires

Utilisation,

comment procéder

Faiblesse et fatigue cardiaque

Fortifiant des muscles du cœur :

Lavande : 1 ml.5
Marjolaine : 1 ml.5
Bigarade : 1 ml.5
Myristate d’Isopropyle : qsp : 26 ml
Dilution : 14 % env.

Insuffisance cardiaque.

Insuffisance mitrale. Asthme cardiaque :

Marjolaine, Cyprès.
Alterner tous les 2/3 jours avec :
Marjolaine, Romarin.

Troubles du rythme cardiaque :

Trois formules à prendre en alternance :

Marjolaine 8, Cyprès 8.
Marjolaine 8, Bigarade, 8.
Camomille 10, Menthe 5.

Palpitations :

Lavande, Marjolaine.

Extra-systole, Arythmie avec dyspepsie :

Géranium, Basilic, Thym, Origan.

Acouphène. Sifflement. Bourdonnement d’oreille. Surdité :

Trois formules à prendre en alternance :

Camomille 7, Genièvre 11.Bois de Rose 6, Camomille 6, Genièvre 5.

Sarriette 6, Camomille 10.

Collapsus, Syncope :

Camphre seul dilué à 20 %.

Extra-systole

intriguée avec dyspepsie :

Trois formules à prendre en alternance :

Géranium 5, Basilic 6, Thym 4, Origan 3.
Lavande 4, Marjolaine 6, Bigarade 8.
Bigarade 9, Cyprès 8.

Hypercholestérolémie :

Romarin 8, Bouleau 10.

Hypertension :

Lavande 7, Marjolaine 7, Citron 5.

Hypotension, troubles avec œdème, enflure, crampes, fatigue :

Pin 6, Thym 7, Romarin 6.
ou
Sauge sclarée : 2 ml
Romarin         : 2 ml
Thym             : 2 ml
Myristate d’Isopropyle : qsp 24 ml
Dilution         : 18 %

La silice, minéral oublié

La silice est un élément minéral très répandu sur la terre

Longtemps, le corps humain a ignoré son rôle. Mais à la lumière de nombreuses expériences, les chercheurs ont montré que la silice est l’un des composants les plus importants des tissus conjonctifs. Lesquels comprennent à la fois les cartilages, les tendons des articulations, et les éléments de la paroi des artères. Et, la silice les rend plus résistants et plus élastiques.

 

SILICE ET RHUMATISMES

La silice permet de mieux fixer le calcium sur l’os et améliore la trame du collagène qui assure la souplesse des tissus.Il est établi que dans les déminéralisations, les pertes en silice sont plus précoces que les pertes en calcium au niveau de l’os.Le silice est de plus, un élément de structure, dont dépend l’élasticité des tissus. Dès que le taux de silice diminue, la teneur en calcium des tissus conjonctifs augmente, et leur élasticité diminue.Par ailleurs, la silice accélère la consolidation des fractures, probablement grâce à ce rôle de fixateur du calcium.

SILICE ET ATHÉROSCLÉROSE

Une étude réalisée en Finlande, sur une période de 25 ans, a révélé que la mortalité par maladie coronarienne (angine de poitrine, infarctus) des habitants de l’Est de la Finlande était le double de celle des Finlandais de l’Ouest. Des études très poussées ont permis de découvrir que le seul facteur significativement différent entre les deux populations était la concentration de silice dans l’eau de boisson. Très basse à l’est (où la mortalité est élevée) et normale à l’ouest (où la mortalité est faible). La silice joue donc un rôle prépondérant dans la prévention des maladies vasculaires en rétablissant l’élasticité de la paroi artérielle, indispensable pour amortir les variations de la pression sanguine.

POURQUOI MANQUE-T-ON DE SILICE ?

L’eau et de nombreux légumes et fruits assurent les apports en silice nécessaires à l’organisme. La silice est concentrée dans les pelures, et les téguments des céréales. Il existe des carences : – car l’eau de boisson peut être pauvre en silice (en pays calcaire par exemple)

– car l’alimentation moderne, à base de pain blanc, de légumes décortiqués et de fruits pelés, ne couvre plus les besoins.

QUE FAIRE ?

La phytothérapie permet de remédier à ce manque : de nombreuses plantes riches en silice biodisponible nous apportent cet élément qui nous veut du bien.

Par exemple : L’alfalfa, le Bamboosil, et la Prêle.

La prise régulière de gélules de poudre totale de ces plantes, ou leur utilisation en voie externe permettra de restaurer l’élasticité des tissus, de limiter l’évolution des rhumatismes et de prévenir l’apparition des complications de l’athérosclérose.

Sources : familiales

Image parPDPics de Pixabay