Archives par mot-clé : Hydrolats eaux distillées florales élixirs

Extrait oeillet, bleuet, chevrefeuille, iris

Oeillets

 

EXTRAIT D’OEILLET

Famille des caryophyllacées. Originaire d’Europe.

 

EXTRAIT DE PÉTALES D’OEILLET

Il passe pour béchique et tonique et fébrifuge. Il calme les toux, la soif des fiévreux et la fièvre.

 

EAU FLORALE D’OEILLET

Elle a les mêmes propriétés.

 

L’EAU FLORALE DE ROSES

Est connue pour ses qualités adoucissantes et calmantes, convenant à tous les types de peaux.

EXTRAIT DE BLEUET

Famille des synanthérés.
Provient d’Europe.
Propriétés astringentes, aptes pour soigner les ophtalmies (par des compresses ou bains d’yeux).
L’eau florale de bleuet a les mêmes propriétés.

EXTRAIT DE CHÈVREFEUILLE

Famille des caprifoliacées.
Les extraits de feuilles ont des propriétés astringentes et peuvent servir à faire des gargarismes astringents.

L’EAU FLORALE DE CHÈVREFEUILLE

Elle a des propriétés béchiques et cordiales, diurétiques et sudorifiques qui permettent de calmer la toux et d’améliorer les œdèmes dus à une mauvaise circulation générale et ses conséquences.

EXTRAIT DE VIOLETTE ODORANTE

Famille des violacées.
Croissant dans les bois.
Propriétés béchiques.
Calme la toux.

EXTRAIT DE RACINE DE VIOLETTE

Il est vomitif.
C’est un dépuratif qui est employé pour soigner les maladies de la peau.
Propriétés odorantes exploitées en parfumerie.

EXTRAIT D’IRIS FRAIS

Famille des iridacées.
Croît aux environs de Florence.
Certaines variétés passent pour être diurétiques purgatives (anurie, constipation) et émétique à haute dose.
Propriétés odorantes exploitées en parfumerie.
La distillation du rhizome d’iris donne le myristat d’isopropyle qui est un solvant.

 

Eaux florales, hydrolats

LES EAUX FLORALES

 

L’hydrolat de camomille

 

Il apaise la peau

Peu connu, l’hydrolat de camomille a des vertus apaisantes, digestives et cicatrisantes. Il calme les éternuements en période de rhume des foins.

Sur une compresse :

Au printemps, déposez un peu d’hydrolat sur un mouchoir et passez-le sous votre nez lors des crises de coryza saisonnières. Si vous n’avez pas de désinfectant, vous pouvez également nettoyer une petite plaie avec de l’hydrolat de camomille.

En vaporisation :

Il raffermit la peau et apaise également les coup de soleil.

En bain d’œil :

En cas d’yeux irrités, dans un petit récipient, mélangez 50 % d’hydrolat de camomille avec 50 % d’eau distillée. Faites un bain d’œil avec ce mélange. Changez le bain pour traiter l’autre œil.

En soin interne :

Surmenée ? Mettez 1 cuillerée à soupe d’hydrolat de camomille dans 1 l d’eau. A boire dans une journée.

L’hydrolat de thym

Il tonifie

Réchauffant, cet hydrolat est un excellent tonique corporel. Son action circulatoire relance l’énergie et il aide l’organisme à évacuer toxines et virus en hiver.

En vaporisation

Eczéma, rougeurs, réaction allergique cutanée ..

Une pulvérisation d’hydrolat calmera ces manifestations désagréables.

En soin interne

Vous enchaînez les rhumes ? Relancez votre système immunitaire en buvant à petites gorgées cette préparation au cours d’une journée : ajoutez 1 cuillerée à soupe d’hydrolat de thym dans 1 l d’eau.

L’eau florale de fleur d’oranger

Elle tranquillise et aide à trouver le sommeil.

C’est la préférée des enfants, qui apprécient son odeur et son petit goût. Digestive, elle permet de drainer le foie. Calmante, elle tranquillise les personnes angoissées. Une cuillerée à café d’eau de fleur d’oranger peut aussi être ajoutée aux desserts (salades de fruits, pâte à crêpes, tarte, gâteau, flan …) à condition qu’il s’agisse de la véritable eau de fleur d’oranger et non pas d’un hydrosol.

Sur une compresse :

Vous avez la peau sèche ? Terminez votre démaquillage par une application d’eau florale de fleur d’oranger.

 

En vaporisation :

Votre enfant ne veut pas dormir ? Pulvérisez un peu d’eau florale de fleur d’oranger sur son doudou.

En soin interne :

Quelques gouttes dans un lait chaud permettent de mieux dormir.

 

L’eau florale de rose de Damas

Elle rajeunit et rassure

C’est l’eau anti-âge par essence, car il s’agit d’un antirides naturel qui rafraîchit et raffermit tous les types de peau. Elle équilibre aussi le système hormonal. Ce qui est particulièrement intéressant lors de la ménopause. Légèrement euphorisante, elle régule l’appétit et permet de positiver.

Sur une compresse

SI vous avez de la couperose sur les joues, laissez poser des compresses d’eau de rose de Damas pendant dix minutes tous les soirs.

En vaporisation

Vaporisée sur le visage, le soir avant d’aller vous coucher, elle remplacera une crème de nuit.

L’eau florale de lavande

Elle calme l’esprit

C’est la plus connue des eaux florales, souvent employée pour parfumer agréablement le linge. C’est aussi une lotion antiseptique pour les peaux grasses.

Sur une compresse

Si vous avez la peau grasse : chaque soir, tamponnez-vous le visage après le démaquillage avec un coton imprégné d’eau florale de lavande.

En vaporisation

Pour soigner les brûlures. Laissez couler de l’eau froide sur la blessure. Puis, vaporisez de l’eau florale de lavande dessus.

En soin interne

Une cuillerée à soupe d’eau florale de lavande dans 1 l d’eau si vous êtes angoissée. Buvez cette préparation tout au long de la journée.

 

Image parcristian prisecariu de Pixabay

L’eau de senteur

UN PARFUM

En complément sur les articles concernant les hydrolats, et eaux distillées, voici une composition de parfum qui s’utilise pour la toilette :

 

EAU DE SENTEUR

Écorce récente de citron
180g
Écorce d’orange
180g
Santal blanc
60g
Camomille romaine
60g
Marjolaine
60g
Roses muscates
500g
Romarin
50g
Iris
60g
Cannelle
60g
Macis
24g
Girofle
24g
Souchet
15g
Lavande
100g
Basilic
100g
Storax
12g
Benjoin
20g
Eau
15000g

Pour obtenir l’extrait de senteur des parfumeurs, il est nécessaire de remplacer l’eau par de l’alcool.

 

Vous aimerez aussi : Formules anciennes,huiles,essences

 

Source : Dorvault

 

La rose, eau distillée,

L’eau distillée de rose

 

Préparation et utilisation

Préparation de l’essence de rose, de l’alcoolat de rose, de l’huile de rose, de la lotion et enfin du mellite de rose

 

   LA ROSE

L’EAU DISTILLÉE DE ROSE

Pétales frais et récemment cueillis de rose pâle:1.000 g

Eau ordinaire : Q.S. (*)

L’eau distillée de rose est utilisée comme aromatique. Elle entre dans la préparation du coldcream, du cérat de Galien et des tablettes de bicarbonate de sodium. (Codex 1949).

Préparation. Distiller à la vapeur jusqu’à ce qu’on ait obtenu un poids d’hydrolat égal à celui de la fleur, celui-ci doit contenir de 0,03 à O,04 % ml d’essence. (codex 1965).

Hydrolats. On prépare de même les hydrolats de fleurs de chèvrefeuille, de coquelicot, de fève, de lis, de muguet, de nénuphar, de pivoine.

 

L’ESSENCE DE ROSE

Distillation

Essence retirée par distillation à la vapeur des fleurs de la rose de mai, Rosa damascena Mill.

1 000 kg de fleurs fournissent environ 50 à 70 g d’essence.Les roses de jardin, la rose pâle (R. Centifolia L..) et la rose blanche (R. Alba L.) donneraient des produits moins estimés.

 

Composée de plusieurs alcools

C’est un liquide jaune plus ou moins foncé, ou verdâtre, se troublant déjà à la température de 18° en se remplissant de masses lamelleuses cristallines.

La densité de l’essence de rose à + 20° varie de 0.830 à 0.870.

Cette essence contient 6 à 20% de stéaroptène, différents alcools : géraniol, rhodinol, alcool phényl-éthylique, etc.

 

Utilisation

On fait de cette essence de rose : le cérat à la rose et le cérat cosmétique.

 

L’ALCOOLAT DE ROSE ESPRIT DE ROSE

 

Roses pâles contusées : 1

Alcool à 90° : 1

Mode d’emploi

Après 24 heures de macération, distiller une partie.

L’HUILE DE ROSES PÂLES OU ROSAT

Roses pâles :   500 g

Huile d’olive : 2 000 g

Mode d’emploi

Contuser les fleurs, les faire macérer dans l’huile en remuant de temps en temps pendant trois jours ;

Passer avec expression, décanter l’huile ;

Y ajouter une seconde, puis une troisième fois une quantité de roses égale à la première, et agir de même ;

Filtrer enfin l’huile.

Idem pour d’autres huiles.

Préparer de même les huiles de lis, de giroflée, d’iris, de jasmin, de violette.

LOTION CONTRE LES TACHES DE ROUSSEUR

Lotion avec le borate de sodium

Borate de sodium : 2 g

Eau de fleur d’oranger : 20 gr

Eau de roses : 20 gr

 

LE MELLITE DE ROSE ROUGE – MIEL ROSAT

Ingrédients :

– Roses rouges récemment séchées et réduites en poudre demi-fine (tamis) : 500 g

– Alcool à 50 ° : 2 500 g

– Miel blanc :    3 000 g

 

Le mellite de roses est employé comme astringent, soit pur, pour toucher les aphtes de la bouche, soit associé à des hydrolats, des sels, etc, en gargarismes, contre les maux de gorge. Il entre dans la préparation du collutoire boraté et du gargarisme au borate de sodium. Le Miel rosat résolutif se préparait avec le suc de roses pâles. C’est un liquide sirupeux, rouge, à odeur de rose, pouvant être acidulé avec l’acide sulfurique.

Première étape

Humecter uniformément la poudre de rose rouge avec 250 g de l’alcool indiqué.

Après 2 h de contact en vase clos, l’introduire dans un percolateur, ajouter le nouvel alcool, laisser macérer pendant 24 h et mélanger avec le reste de l’alcool prescrit.

Soumettre le contenu du percolateur à la presse ;

Réunir les liquides alcooliques, distiller pour en retirer l’alcool.

 

Deuxième étape

Mettre le résidu au bain marie jusqu’à réduction à 750 g ;

Ajouter le miel, porter à l’ébullition ;

Quand le mellite marque 1,27 au densimètre, filtrer bouillant au papier.

Si ces recettes peuvent sembler un peu fastidieuses à réaliser et inutiles en raison des nombreux produits tout-préparés trouvés sans peine dans le commerce, il n’en reste pas moins que celles-ci,  issues de l’offocine D. restent à connaître. Il est toujours judicieux de connaître ce qui se cache dans la composition des produits de beauté que nous utilisons.

(*) Q.S. : quantité suffisante.

Image parS. Hermann & F. Richter de Pixaba

Formulaire des hydrolats – traitement de la chevelure

Les hydrolats sont des eaux florales fraîches issues de la distillation de la plante après récolte des huiles essentielles de celle-ci.

Très peu dosées en huiles essentielles, elles s’avèrent à l’usage, légères. Elles ne contiennent aucun conservateur et sont à conserver au réfrigérateur.

 

QUELQUES EXEMPLES DE COMPOSITION ET D’UTILISATION DES HYDROLATS

Dans le traitement des cheveux

 

Cheveux gras et fragilisés

 

Hydrolat de camomille,

– 40 ml Hydrolat de romarin,

– 40 ml Fleur de souffre solubilisée,

– 2,5 ml Eau de Volvic :

q.s.p. : 100 ml.

Cheveux malades ou fatigués

Hydrolat de thym :                  35 ml
Hydrolat de cèdre :                 35 ml
Eau de Volvic q.s.p. :           100 ml

Peau couperosée Lotion adoucissante et revitalisante

Eau de rose                                 35 ml
Eau d’ hamamélis                        35 ml
Eau d’oranger                              10 ml
Eau distillée ou eau de Volvic    20 ml

 Alopécie

Hydrolat de cèdre :               20 ml
Hydrolat de lavande :           20 ml
Hydrolat de pin :                   20 ml
Fleur de soufre solubilisée : 2,5 ml
Eau de Volvic q.s.p. :          100 ml

Pellicules

Hydrolat de thym :            30 ml
Hydrolat de romarin :        40 ml
Eau de Volvic q.s.p. :       100 ml

Pour raviver sa chevelure

Utiliser l’huile essentielle d’eucalyptus.

Plus connue pour ses propriétés respiratoires, cette huile essentielle se révèle être aussi très utile pour calmer les démangeaisons ou les pellicules. De plus, elle  fait également briller les cheveux ternes.

Pour obtenir ce résultat, il faut ajouter une seule goutte d’huile essentielle d’eucalyptus à votre shampooing habituel.

Pour faire briller vos cheveux :

Utiliser la décoction au thym

Comme cette plante possède des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, les phytothérapeutes recommandent de l’utiliser en décoction pour traiter certaines dermatoses et prévenir la chute des cheveux. Après une cure, s’il existe d’autre traitement très efficaces par ailleurs qui garantisse beaucoup plus la repousse, vos cheveux brilleront malgré tout davantage.

Pour la démêler :

– Utiliser l’hydrolat de romarin

L’appliquer à l’aide d’un spray  en dernière eau de rinçage afin de bien séparer les cheveux.

Préparation :

Jeter une grosse poignée de thym dans un litre d’eau de source. Faites bouillir jusqu’à ce que la moitié de l’eau se soit évaporée. Laisser refroidir, filtrez et versez dans un flacon vaporisateur.

Vaporisez chaque matin sur les racines, frictionnez légèrement le cuir chevelu et séchez. Conservez au maximum une semaine au réfrigérateur.

 

 

Image parxaviervandeputte0 de Pixabay

Les hydrolats ou eaux distillées

Voir la recette d’une lotion adoucissante

 

Que sont les hydrolats ?

par Actuarius

On donne, le nom d’eau distillée et mieux d’hydrolats à l’eau par la distillation, des principes volatils des plantes. Actuarius est le premier auteur parlant des hydrolats.
 

 

Deux distinctions

Les anciens parlaient d’eaux essentielles et d’eaux distillées proprement dites. Les premières étaient obtenues par distillation des plantes fraîches sans addition d’eau. Les dernières constituent les hydrolats employés de nos jours.

Éléments propres à fournir les hydrolats

L’eau, puis des racines, des écorces, des feuilles, des fleurs, des fruits, des semences.

Il est nécessaire de choisir avec soin les végétaux à traiter :

Sureau, mélilot, coriandre, serpolet etc. Les racines sont à prendre au moment où cesse la végétation, les feuilles au début de la floraison, les fleurs après complet épanouissement, les fruits et les semences à maturité complète.

On emploie les substances fraîches ou sèches : les fraîches sont celles qui perdent de leur odeur par la dessiccation ; sèches, celles qui ne perdent rien par cet effet, voire même qui gagnent en suavité.

Quand se forment les essences ?

Soit les essences sont toutes formées dans les végétaux, soit elles prennent naissance au contact de l’eau et pendant la dessiccation. Les matières premières destinées à la préparation des eaux distillées sont choisies et mondées avec soin : la technique est de diviser les racines et les écorces ; parfois on coupe les feuilles et les fleurs.

La distillation

Certaines substances exigent une macération plus ou moins longue avant d’être soumises à la distillation. Celle-ci se fait soit sur le feu, soit à la vapeur. L’utilisation du feu est le plus courant ; la vapeur s’applique pour les plantes d’odeur douce et agréable que le feu altérerait.

Début de la préparation

Au moment où ils viennent d’être préparés, les hydrolats ont une odeur et un goût de feu qu’ils perdent au bout de quelque temps, aussi est-il bon de ne les employer qu’ après 1 à 2 mois de préparation. On peut les leur enlever de suite en les frappant avec de la glace.

Variations de quantités

La quantité d’eau distillée que doit fournir un poids de substance varie selon cette dernière. Il faut absolument séparer des eaux distillées, l’huile en excès, qui quelquefois, dans l’eau de Laurier-cerise, par exemple, pourrait occasionner des accidents graves.

Qualités extérieures des eaux distillées

Les eaux distillées sont incolores, limpides à l’exception de l’eau distillée de cannelle, qui est toujours opalescente. Elles sont habituellement neutres : parfois, elles possèdent une réaction faiblement acide. En général leur odeur rappelle celle de la plante utilisée pour leur préparation. La distillation seule doit servir à la préparation des hydrolats. Les hydrolats peuvent contenir beaucoup de principes volatils parfois mal déterminés.

Qualités intrinsèques des eaux distillées

Les hydrolats s’altèrent très vite. Il se produit peu à peu, à l’intérieur, un dépôt de matière floconneuse, blanchâtre ou verdâtre. Il s’agit de végétaux microscopiques dont la multiplication rend parfois le liquide à l’image du blanc d’œuf. Ces végétaux sont des algues. D’après Barnouvin, la présence des bactéries, dans un hydrolat indiquerait une altération avancée ; dans une eau neutre ou alcaline, leur existence ne serait une preuve d’ancienneté que si les bactéries sont très nombreuses.

 

 

Eau distillée de laurier-cerise Feuilles fraîchement cueillies de laurier-cerise
Eau ordinaire
1000g
4000g
Calmant de la toux très souvent employé, on l’utilise aussi comme antiprurigineux
Eau de lavande de Smith Essence de lavande
Teinture d’ambre
Eau de Cologne
Alcool
60g
30g
500g
1000g
 
Sous le nom d’Eau de lavande anglaise, certains livres préparent ainsi : Alcool rectifié
Eau de roses
Essence de bergamote
Ambre gris
Essence de lavande
Ammon liquide
Musc
Fleurs de lavande
750g
375g
4g
0.30g
15g
2g
0.20g
30g
 
Eau de Saint-Jean Sulfate de zinc
Sulfate de cuivre
Stigmates de safran
Alcool camphré
Eau distillée
3g
1g
0.25g
360g
qs 1000g
Dissoudre les 2 sels dans l’eau, ajouter le safran et l’alcool camphré et laisser macérer 48h ; filtrer et conserver en vase clos.
S’utilise pure ou coupée avec de l’eau, contre les entorses, luxations, fractures.
Il peut aussi être employé comme collyre.

 

Les eaux distillées entrent dans la préparation des potions, sirops et collyres, entre autres. Pour connaître doses et  propriétés médicinales, il est nécessaire de se référer à chaque substance. Même si nous ne sommes pas parfumeurs, il peut parfois s’avérer utile de connaître de quoi sont composés les produits que nous utilisons dans l’esthétique ou le médicinal pour éviter les interactions ou tout simplement par simple esprit de curiosité.

Les anciennes pharmacopées indiquent de très nombreuses préparations d’eaux distillées Actuellement, elles ne sont plus d’aucun usage. Cependant quelques hydrolats développent des propriétés médicinales spécifiques exploitées par l’industrie de la phyto-cosmétique.

Les hydrolats sur la peau

Bien des hydrolats sont très actifs sur la peau, entre autres :

– L’eau distillée de LAURIER-CERISE

Employée à l’extérieur comme topique sur les plaies inertes et rebelles, sur les brûlures, ou pour calmer les douleurs cancéreuses, le prurit dartreux et la toux.

– L’eau distillée de FLEUR D’ORANGER

Ayant des vertus anti-spasmodiques connues.

– Laurier, lavande, millepertuis, origan, sauge, eucalyuptus, mimosa, aubépine, thym, sarriette

Qui sont actifs pour la thérapeutique anti-rides avec les hydrolats sur la peau : On peut les mélanger pour combiner leurs propriétés particulières et s’en servir comme support principal.

Pour obtenir de l’efficacité, le dosage recommandé des hydrolats associés est de l’ordre de 80 à 90 %. Et moins, de 26 à 30 % s’il y a apport d’autres matières de base dans les préparations.

 

Recette d’une lotion adoucissante et revitalisante

Pour une peau couperosée, elle peut se faire avec :

– 35 ml d’EAU DE ROSE,
– 35 ml d’EAU D’HAMMAMELIS,
– 10 ml d’EAU D’ORANGER,
– 20 ml d’EAU DE VOLVIC

Voir le formulaire des hydrolats dans le :
traitement de la chevelure

 

 

Sources : Dorvault