Archives par mot-clé : Baumes

L’huile essentielle de Bois de Cèdre

YouTube video player

Aromathérapie avec le bois de cèdre

L’Huile essentielle de Bois de Cèdre

L’huile essentielle de bois de cèdre est extraite, par distillation du bois de Cèdre de l’Atlas, grand conifère à feuillage vert bleuté. Cette espèce est originaire d’Afrique du Nord (Algérie, Maroc) mais elle a été introduite en France dès la seconde moitié du XIXème siècle.

Indications thérapeutiques

– Drainante et diurétique,
– Lipolytique, élimine les graisses, la cellulite, les rétentions hydrolipidiques,
– Utile en cas d’athérosclérose,
– cicatrisante, astringente, traite les dermatoses,
– revitalisant du cuir chevelu, pellicules, alopécie,
– antifongique,
– décongestionnante et antiseptique du système respiratoire dans le cas de toux, grippes, infections respiratoires, bronchite, tuberculose,
– Calmante, efficace en cas d’insomnies,
– Soulage l’arthrite et les rhumatismes.

Dans l’antiquité

En fin de compte, tous les peuples se sont servis des huiles essentielles pour soigner les corps.

Les Égyptiens préparaient une huile essentielle de conifère en comprimant du bois de cèdre chauffé dans un vaisseau d’argile. Les Romains cultivaient les plantes aromatiques dont ils avaient découvert l’efficacité. C’est ainsi que chaque villa avait son jardin de plantes aromatiques. Les pharaons momifiaient les corps avec des aromates afin d’acquérir l’immortalité des tissus et l’éternité de l’âme. Selon divers documents portant sur la passion et la Résurrection du Christ, ils utilisaient un mélange de myrrhe et d’aloès. A Jérusalem, on brûlait de la myrrhe et de l’encens dans les temples. En Orient puis en Extrême-Orient, des préparations balsamiques, gommes, résines et sucs naturels servaient pour l’embaumement.

009

Huiles diverses pour la conservation et la pousse des cheveux

Composition d’un baume

Il donne à la chevelure un aspect soyeux et en pleine santé

 
 
 
 
 

 

Baume Nerval – Huile du phénix

Une huile pour fortifier la chevelure

 

 
Moelle de bœuf épurée 125 gr
Axonge 60 gr
Huile épaisse de muscade 125 gr
Huile de girofle   2 g
Huile de lavande 2 gr
Huile de menthe 2 gr

 

Huile des Célèbes, de Noquet

 

Une autre huile. Celle-ci est destinée à la conservation des cheveux. Ajouter à 1 litre d’huile d’olive superfine :

 

Clous de girofle entiers

  8

Cannelle en bois coupé par petits morceaux

15  g

 

Préparation :

. Il est préférable d’utiliser des vases en faïence.

Faire bouillir pendant une heure, jusqu’à réduction d’un quart.

Récupérer le volume perdu en ajoutant 15 gr de bois de cannelle en racine, et autant de bois de santal.

Laisser infuser le tout pendant 10 min :

Clarifier et ajouter 15 gr d’essence de Portugal.

image Pixabay

Les baumes factices

ORIGINE

Le nom de Baume paraît avoir été donné, à l’origine, pour des compositions d’onguents auxquels on attribuait des vertus souveraines. Plus tard, ce nom fut étendu à des préparations liquides, odorantes, généralement alcooliques (alcoolats, teintures) en lesquelles on croyait. Plus tard encore, on appliqua le nom de baume à des substances naturelles odoriférantes. Enfin, actuellement, les pharmacologistes, en accord avec les chimistes, ont restreint cette dénomination à des produits végétaux naturels, dont la composition commune peut être représentée par de la résine, de l’huile volatile et un acide de la série aromatique (acide benzoïque, ac. cinnamique, etc.).

 

1/ Formule d’un baume aromatique

Il sera question ici d’un baume factice ou issu d’anciennes compositions balsamiques qui ne peuvent être nettement classées avec les onguents, les alcoolats, ni avec d’autres genres de médicaments.

Les autres baumes se nomment Baumes proprement dits ou naturels. Voir les baumes naturels comme par exemple le Baume du Pérou.

Composition du baume factice

– Huiles de girofle et de muscade  125 g
– Esprit de genièvre                          60 g

 

Mêler.

La formule de ce baume est très variable dans les formulaires.

Il en existe plusieurs. Par exemple :

 

Formule d’AUG

– mixture oléo-balsamique                    30 g
– ammoniaque liquide                             4 g
– huile volatile de camomille                quelques gouttes
– alcool rectifié                                       15 g

Formule de LOEBEL 

qui l’employait contre la faiblesse de la vue, en frictions sur les paupières :

Baume aromatique éthéré

– sel de corne de cerf                           0,6 g
– castoréum                                          2,5 g
– huile de rue                                        6 gouttes
– huile de muscade                               7 g

en frictions sur les tempes dans l’hystérie

Formule de FULD

– huile de muscade                           30 g
– huile de succin                                 2 g
– huile de girofle                                 2 g
– huile de lavande                               4 g
– huile de genièvre                             4 g

Formule de PHOEB

– Baume du Pérou                               2 g
– Musc                                            0,06 g
– Huile de girofle                              0,6 g
– beurre de muscade                          7 g

Les baumes factices sont généralement employés à l’extérieur comme vulnéraires, fondants, résolutifs. A contrario, les Les baumes naturels représentent la base de médicaments. Ils sont rarement employés à l’état naturel en fumigations mais possèdent tous la propriété dite balsamique.

 

2/Autre baume factice

 

Baume Chiron et de Lausanne

 

Huile d’olive ………………. 300 g

Cire jaune ………………….. 80 g

Térébenthine …………….. 60 g

Orcanette …………………… 15 g

 Faire bouillir ensemble, passer et ajouter :  

Baume du Pérou …… 10g

Camphre …………. 0,6g

Remuer jusqu’à parfait refroidissement. 

Cicatrisant, employé principalement dans les gerçures au sein, les engelures.

Se vend dans de petites boîtes en étain. 

 

Sources : Dorvault – ed. Vigot