Archives de catégorie : Maladies

L’impuissance, traitement aux Huiles essentielles

 

Pour les hommes :

GINGEMBRE SEUL,
SARRIETTE,
PIN,
ROMARIN

Alterner tous les 2, 3 jours avec : 

CORIANDRE,
CANNELLE,
YLANG-YLANG

Certaines huiles essentielles comme le pin sylvestre ou le Citrus hystrix (cumbawa) augmentent légèrement la production de testostérone.

Celles de Palmarosa ou de Patchouli ont aussi un effet sur le système vasculaire.

Voie orale :

2 à 3 gouttes d’un mélange sur un sucre, matin, midi et soir, toujours sur avis médical.

Phytothérapie :

En ce qui concerne la phytothérapie, essayer :

  • le Tribulus terrestris, le « viagra végétal » (à prendre minimum durant trois mois).

    – le Mucuna, lui, à un effet sur la libido par son action sur la dopamine (EPS Phytostandard Mucuna + EPS Phytostandard Tribulus

Posologie :

5 ml matin et soir dilués dans un peu de liquide, (sur prescription d’un phytothérapeute).

 

 

Consulter la fiche : l’impuissancemaladies génitales de l’homme






Maladies du foie et de la vésicule biliaire

Utilisation des essences

 

Evacuation de la production biliaire

  • Le romarin

Cholérétiques

  • Les essences de lavande,  menthe,  sauge et  thym

 

 

Calculs biliaires ou urinaires

  • L’ail, le citron, le genévrier, l’hysope, la noix muscade, l’oignon

Propriétés antispasmodiques

  • La lavande, la marjolaine, la verveine, le cyprès, l’anis

Contre le hoquet

  • Quelques gouttes d’essence d’estragon déposées sur la langue

Toux spasmodique

  • Quelques gouttes d’essence de cyprès sur l’oreiller

Excitabilité du système nerveux

  • La lavande

Réduire le tonus du sympathique

  • La marjolaine

 

Voir les associations d’Huiles essentielles
à utiliser pour les fonctions digestives foie et vésicule biliaire
           

Image parLynn Greyling de Pixabay

Maladies nerveuses et mentales

 

FORMULES POUR SYMPTÔMES :

Migraine :

Cyprès 6, Origan 5, Romarin 4, Genièvre 5

Névroses de toute nature qui impliquent l’emploi de produits tranquillisants ou antalgiques :

Origan 5, Bigarade 5, Lavande 5, Angélique 5 ou

Angélique 5, Basilic 6, Estragon 4, Lavande 5 ou Lavande 7, Bigarade 7, Estragon 6 ou Marjolaine seule 20.

Paralysie des muscles

Pour justifier et assouplir les muscles releveurs,

prendre : Thym 6, Marjolaine 6, Romarin 7.

Pour les muscles extenseurs, prendre :

Lavande 6, Romarin 7, Origan 7

Angoisse. Dépression. Nervosisme

Alterner :

Coriandre 10, Lavande 10, Lavande 6, Sauge sclarée 7,

Romarin 6.

Asthénie

Thym 5, Sarriette 4, Romarin 4, Lavande 3,

Marjolaine 4.

Céphalée d’origine digestive

Verveine 6,

Camomille 8.

Dépression avec asthénie

Camomille seule 14.

Dépression avec neurasthénie

Prendre :

Sauge sclarée 6, Sarriette 6, Marjolaine 8.

Alterner avec :

Lavande 4, Marjolaine 5, Eucalyptus 4, Bigarade 6 ou Basilic seul 20.

Dystonies neuro-végétatives

Pour une action antispasmodique sur le système nerveux,

Alterner : Camomille 3, Angélique 3, Basilic 5, Mélisse 5.

Bigarade 9, Lavande 9.

 

 

 

Fatigue

Deux formules à utiliser en alternance : Sauge sclarée 6, Thym 6, Romarin 6.

Origan 5, Sarriette 4, Romarin 5, Sauge sclarée 4

 

Hémiplégie. Contractures douloureuses. Crampes musculaires

Lavande 10, Romarin 10 ou
Thym 6, Cajeput 4, Menthe 2, Genièvre 6.

Insomnie

Essayez plusieurs formules pour discerner le meilleur effet :

Camomille 7, Bigarade 11
ou Basilic seul 20
ou en alternance :
Marjolaine 10, Lavande 8.
Lavande 8, Bigarade 10

UTILISATION DES PLANTES

pour lutter contre le stress

– L’agripaume

Fleur des Alpes

(Leonurus cardiaca) qui fait partie de la famille des menthes. Sous le nom également de mélisse sauvage ou queue de lion, les vertus sédatives de cette plante ne sont plus à démontrer. Elle ralentit le rythme cardiaque et fait baisser la tension artérielle. Ni euphorisante ni trop calmante, elle aide à retrouver un bon équilibre et à résister au stress.Utilisation : Versez 10 gouttes de teinture mère dans un verre d’eau et buvez 2 ou 3 fois par jour.

– La mélisse officinale

Si vous voulez retrouver votre calme sans avoir un effet sédatif trop prononcé, utilisez-la. Elle est relaxante, apaisante et agit sur le système nerveux. Elle soulage le syndrome de l’intestin irritable provoqué par le stress et calme les estomacs nerveux.Utilisation : A préparer sous la forme de tisane : faites infuser pendant 5 minutes une poignée de feuilles séchées dans 250 ml d’eau, filtrez. Sucrez avec du miel ou non. Ou bien diluez 30 gouttes de teinture mère dans un verre d’eau et buvez 3 fois par jour.

– La grande ortie

La réputation médicinale de cette plante tient à son action purifiante ainsi qu’à son influence bénéfique sur le rhume des foins. C’est également un tonifiant : l’ortie restaure et stimule la production des glandes surrénales, draine les reins et régule le taux de sucre dans le sang. C’est aussi une bonne source de nutriments basiques : l’infusion d’ortie contient, entre autres du calcium, du magnésium, du fer, des vitamines A, B, C, E et K. 

Utilisation : 

Insérer 5 g de feuilles sèches dans un bocal vide et recouvrez d’eau bouillante. Fermez par un couvercles et laissez infuser pendant 4 heures. Filtrez, pressez les feuilles pour en extraire un maximum de liquide et buvez froid ou chaud.

– Le millepertuis

ou herbe de la Saint-Jean

En Allemagne elle fut reconnue comme antidépresseur, son efficacité fut un temps contestée par une étude américaine.
Depuis, d’autres études ont confirmé le pouvoir des extraits huileux : à dose suffisante, leur action est semblable à celle d’un anti-dépresseur sans les effets secondaires.

Utilisation :

Le millepertuis (Hypericum perforatum) existe sous forme de gélules : le dosage recommandé est de 300 mg 3 fois par jour.
Les résultats apparaissent au bout de deux à trois semaines.Et aussi, réputées pour leurs qualités calmantes.

– La passiflore, la scutellaire casquée, l’aubépine

***

Nostalgie

Frank Alamo s’est éteint dans un hôpital Parisien à la veille de ses 71 ans. L’annonce de son décès a été faîte par son producteur. Figure mythique des « yéyés », Frank Alamo est décédé des suites d’une sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot. Il s’agit d’une maladie génétique. Sa mère était décédée de la même maladie.

Il fut l’interprète du tube « Ma Biche », « Da Doo Ron Ron » et de « Allo Maillot 38-37 », Jean-François Grandin était son vrai nom. Il menait un dur combat contre elle depuis plusieurs années.

Frank Alamo avait participé en 2006 à la tournée « Âge tendre et tête de bois » qui rassemblait d’anciennes idoles des yéyés.

 

Tableau : La folle de Charcault

 
 

 

 

Cor Durillon avec inflammation et infection, soins aux Huiles essentielles

Soins par les Huiles essentielles

Appliquer sur l’ongle malade deux formules en alternance, sans adjonction d’autre huile :

Première formule

Thuya 5,T.M. (Teinture Mère)
Chélidoine suc 40,
T.M. Lierre 30,
Romarin déterpéné 2,
Géranium déterpéné 3,
Camomille 2,
T.M. Iode 40,
Fleur de soufre solubilisée 2,
non dilués.
En adjuvant, mettre sur le cor un emplâtre d’Argile, oxyde de Zinc, Camomille.

Deuxième formule

Formule de l’emplâtre d’argile blanche : 

Argile blanche 100 g,
Eau minérale (Volvic, par exemple) 75 g,
Une pincée d’oxyde de zinc,
Camomille 4
Bien délayer tous les ingrédients avec l’eau, à feu très doux, en incorporant peu à peu l’huile essentielle

 

 

 

 

     

Image parandreas160578 de Pixabay

People et sclérose en plaques

Les people victimes de la maladie de la sclérose en plaques

La sclérose en plaques ou SEP est une maladie inflammatoire auto-immune chronique, qui attaque le système nerveux central. La maladie s’aggrave lentement dans la plupart des cas et cette aggravation dépend entre autres de la fréquence et de la gravité des poussées.

Cette maladie touche le système nerveux central, en particulier le cerveau, les nerfs et la moelle épinière. Elle altère la transmission des influx nerveux car la myéline, qui forme une gaine protectrice autour des prolongements nerveux, est touchée. Les symptômes varient selon la localisation où la myéline est atteinte : engourdissement d’un membre, troubles de la vision, sensations de décharge électrique dans un membre ou dans le dos, troubles des mouvements, (Passport santé)

Nostalgie

Marie Dubois : son combat face à la sclérose en plaques

Lors du tournage du film de François Truffaut « Tirez sur le pianiste » en 1959, Marie Dubois ressent les premiers symptômes de la sclérose en plaques. Après cette première alerte, elle préfère oublier le diagnostic et tourne avec les jeunes cinéastes de la « nouvelle vague » d’Eric Rohmer à Jean-Luc Godard. Vingt ans plus tard, la maladie réapparaît.

La sclérose en plaques en 6 questions

Personnage central de la dernière campagne de lutte contre la sclérose en plaques, elle nous parle de son engagement.  Elle répond au site Doctissimo.

Pourquoi vous être engagée en 2001 pour la lutte contre la sclérose en plaques ?

Marie Dubois : J’avais 23 ans lorsque la maladie s’est déclarée. C’était après le tournage du film de François Truffaut « Tirez sur le pianiste ». Heureusement cette première alerte n’a pas été trop sévère et je me suis empressée de l’oublier ; mais la maladie, elle, ne m’a pas oubliée : elle m’a rattrapée après le tournage de « La menace » avec Alain Corneau, quelques 20 ans plus tard. Ces années de répit m’ont permis de mener à bien ma carrière sans que la maladie ne soit omniprésente.

Vous avez été le personnage central de la dernière campagne en témoignant de votre maladie dans un film réalisé par Alain Corneau. Pourriez-vous nous en parler ? 

Marie Dubois : Ce témoignage, c’est ma manière à moi d’être solidaire avec tous ceux et celles qui sont dans mon cas ; si cette campagne peut aider les chercheurs à trouver des traitements qui guérissent la sclérose en plaques, alors… quelle victoire ! Réunis une fois par an, les chercheurs du monde entier s’investissant dans la lutte contre la sclérose en plaques travaillent de concert. Ce travail main dans la main est un énorme atout pour venir demain à bout de cette affection. Mais jusqu’à maintenant, cette maladie qui touche 70 000 malades reste mystérieuse à plus d’un titre.

Votre popularité permettra-t-elle à cette maladie de sortir de l’ombre ?

Marie Dubois : Je me rappelle être allée dans des émissions dans lesquelles il me fallait préciser que la sclérose en plaques n’était pas une maladie de peau. Même s’il est difficile d’expliquer en détails les causes de cette maladie, j’espère avoir pu à mon échelle sensibiliser le grand public. Enfin, les différents échos dans des émissions de télévision, de radio et les spots de sensibilisation de la campagne de 2001 ont permis de toucher un plus large public. Rappelons qu’une personne sur 1 000 est atteinte en France et 2 malades sur 3 sont des jeunes femmes. 

Quelles sont les principales demandes des associations de malades ?

Marie Dubois : Lors de la dernière campagne, les associations ont lancé un appel à la mobilisation du public pour contribuer à soutenir les malades et la recherche. Grâce à un appel aux dons, les associations espèrent pouvoir soutenir la recherche et offrir plus de structures d’accueil et d’aide pour les malades.

Quelle est la situation des malades en France ?

Marie Dubois : Très invalidante, cette maladie est la seconde cause de handicap chez les jeunes adultes après les accidents de la route. Mais en matière de prise en compte du handicap, notre pays ne constitue pas réellement un bon exemple. A Paris, la prise en compte des personnes handicapées est largement insuffisante tant dans les transports, les places de parking, etc. Les amendes pour les contrevenants qui se garent sur les places réservées aux personnes handicapées ne sont pas suffisantes pour être dissuasives. Aux Etats-Unis ou en Angleterre, la situation apparaît bien meilleure.

Le 14 juillet 2002, le Président de la République a annoncé que l’intégration des personnes handicapées constitue l’un des grands chantiers de son quinquennat. Cette annonce vous rend-elle plus optimiste ?

Marie Dubois : Bien entendu, j’espère que la situation va s’améliorer mais pour le moment il ne s’agit véritablement que d’espoir.

Que diriez-vous à quelqu’un qui découvre aujourd’hui sa maladie ?

Marie Dubois : J’insisterais sur le soutien psychologique et la kinésithérapie, qui m’ont énormément aidé. En plus du soutien de mes proches, ma visite hebdomadaire chez mon psychologue m’apporte un réconfort très important face à cette maladie. Dans un autre domaine, la kinésithérapie permet d’atténuer les troubles de la motricité que la sclérose en plaques occasionne.

Propos recueillis par David Bême

Marie Dubois s’en est allée le 15 octobre, à 77 ans. Elle était l’égérie de la Nouvelle Vague et avait tourné avec les plus grands. Son talent, son charisme et son naturel ont fait d’elle une comédienne brillante, à la voix grave et charmeuse. Ses proches lui ont dit adieu en l’église de Ville-d’Avray (Hauts-de-Seine) le 22 octobre, rendant hommage à une dame passionnée et passionnante, qui s’est longuement battue contre la sclérose en plaques.

Dominique Farrugia, people
est également un victime de cette maladie neurologique

Voir la fiche de la sclérose en plaques

Les maladies cardio-vasculaires

Soins par les Huiles Essentielles

Généralités

Abaissent la tension artérielle :

  • l’essence de lavande,
    d’aspic (par action périphérique, en abaissant la tension superficielle du sang),
    de marjolaine, par un mécanisme central.

A l’inverse, élèvent la tension artérielle :

Les essences :

  • d’hysope,
    de romarin,
    de sauge,
    et de thym,

Par libération d’adrénaline consécutive à une action directe à l’endroit des surrénales.


Consulter les formules d’associations d’Huiles essentielles à utiliser (fonctions cardiaques)

   

Image parsilviarita de Pixabay

Maladies rhumatismales, racine de fenouil

La racine de fenouil pour soigner la goutte

L’accumulation de cristaux provoque des poussées inflammatoires douloureuses dans les articulations. L’accumulation d’acide urique peut causer par intermittence, des douleurs et une inflammation des articulations et des tissus.

Connue depuis l’antiquité, la goutte est un rhumatisme articulaire du à des dépôts de cristaux microscopiques d’acide urique dans les articulations. Elle toucherait principalement les hommes.

Acide urique

Les propriétés diurétiques de certaines essences, comme la racine de fenouil  s’ajoutent à des vertus anti-rhumatismales également rencontrées chez d’autres végétaux.

Propriétés diurétiques de la racine de fenouil

Les hygiénistes prescrivent la racine de fenouil qui aide à traiter la rétention d’eau et la cellulite. Elle possède en outre des propriétés diurétiques puissantes dans le cas d’insuffisance urinaire. Ses vertus diurétiques sont aussi utilisées contre l’arthrite et les rhumatismes. D’autres essences remplissent les mêmes fonctions, parmi lesquelles le genévrier et l’oignon.

Fréquence

Il paraîtrait en effet que les maladies rhumatismales sont actuellement deux fois plus fréquentes que les maladies de cœur, sept fois plus fréquentes que le cancer et dix fois plus fréquentes que la tuberculose ou le diabète.

Phytothérapie

La racine de fenouil se trouve le plus souvent sous forme de gélules ou d’ampoules dans les magasins spécialisés.

 
 

Image parClker-Free-Vector-Images de Pixabay

MDP et des phanères H.E., Pieds, Hématome, Mycoses, urticaire, Zona

Les dermatoses

 

LES HUILES ESSENTIELLES EN TRAITEMENT DES MALADIES DE LA PEAU

(Gale, Hallus-V, Hématome, Pieds transpiration, Impétigo, Mycose, Température, Urticaire, Varicelle, Zona

Les maladies de la peau sont justiciables d’un traitement par les huiles essentielles. Ces lésions indiquent une composition anormale des téguments et la présence d’un facteur de désintégration. Les essences provoqueront, outre l’arrêt de la désintégration, une synthèse des tissus qui aboutira à leur reconstruction.

En cas de maladies, des essences sélectionnées doivent permettre d’obtenir la guérison car, modifiant l’odeur (par des réactions physico-chimiques) elles doivent normalement modifier la forme. Une odeur agréable est un facteur de santé.

Gale

Thym 1, Cannelle 1, Romarin 1, Pin 1.

Hallus-Valgus

Deux formules à utiliser en alternance :

Sassafras 2, Genièvre 1, Thym 1,5.
Pin 1, Genièvre 2, Origan 1, Cyprès 1.

Hématome. Contusions

Deux formules à utiliser en alternance :

Lavande 1,5, Genièvre 1,5, Menthe 1.
Lavande 3, Romarin 2.

Hyperhydrose plantaire et palmaire

Sauge sclarée seule 5.

Faire un emplâtre avec Camphre 3, Fleur de Soufre solubilisée 2,5, Oxyde de zinc 0,3 g.

Transpiration des pieds

Sauge sclarée 3, Camphre 1,5.

Préparation pour lutter contre l’échauffement et la transpiration des pieds

Dans une bassine, déposez 3 cuillerées à soupe d’origan, de sauge, de thym, de lavande et de gros sel marin.
Versez un litre d’eau bouillie. Laissez infuser.
Lorsque la température devient supportable, faire un bain de pieds pendant 10 minutes.
Ne pas rincer et sécher.

Impétigo

Origan 1, Sarriette 1, Thym 1, Camomille 1, Cajeput 1.

Mycose

Trois formules à utiliser en alternance :  

Géranium 1,5, Cajeput 1,5, Camomille 1,5.
Géranium 2,5, Lavande 2.
Pin 1, Sarriette 1, Origan 0,5, Thym 0,5, Genièvre 1, Cannelle 1.

Température

Pour obtenir un effet rubéfiant ou pour provoquer une hyperthermie.
Sinapisme.  

Cannelle 1,5, Cajeput 1,5, Citron 1, Cyprès 1, Niaouli 0,5.

Urticaire

Camomille seule 5.
Alterner avec Géranium seul 5.

Varicelle

Faire une poudre d’argile blanche pour poudrage avec :  
Poudre d’argile blanche 60 g.
Lavande (H.E.) 30 gouttes,
Géranium (H.E.) 30 gouttes.  
Mettre le tout dans un moulin à café électrique et actionner quelques secondes pour faire le mélange.

Zona

Deux formules à utiliser en alternance :

Thym 1,5, Origan 1,5, Sarriette 1,5.
Géranium 3, Camomille 2.

LES DERMATOSES

Traitements des affections, plaies, lésions

Elles peuvent être traitées efficacement par l’aromathérapie, en usage externe, par applications de frictions le long de la colonne vertébrale et, éventuellement, sur la zone malade.

Si les formules ne provoquent pas les effets souhaités, ni de réactions secondaires, il conviendra d’augmenter un peu les doses des huiles essentielles jusqu’à 20 – 25 %.

Leur dilution se fera dans une huile végétale ou de l’huile d’amande douce très fluide plutôt que dans le myristate d’isopropyle.

Les dosages sont donnés pour un flacon de 125 ml d’huile d’amande douce.

 

 

Maladies de la femme, ménopause, traitement Huiles Essentielles

Généralités

La sauge, le cyprès, la verveine ont des propriétés hormonales. L’essence de cyprès est un véritable homologue de l’hormone ovarienne. Les essences ont une action régulatrice des glandes endocrines. Elles agissent, non pas en se substituant aux glandes déficientes, mais en les dynamisant, en les « relançant ».

 

Utiliser les Huiles essentielles pour les maladies de la femme

 

Il s’agit d’une thérapeutique d’excitation physiologique, ce qui donne aux essences aromatiques, dans ce domaine comme dans les autres, un intérêt primordial. Les propriétés de l’oignon dans les équilibres glandulaires et de l’obésité sont, depuis toujours bien connues et utilisées.

Troubles de la ménopause avec troubles neuro-végétatifs, angoisse, anxiété, obsession, nervosité

Alterner :

Cyprès 7, Serpolet 4, Bigarade 5, Mélisse 4.
Lavande 4, Marjolaine 5, Serpolet 4, Cyprès 7.

Troubles de la ménopause avec troubles circulatoires veineux, varices, jambes lourdes

Trois formules à utiliser en alternance :

Lavande 5, Cyprès 8, Serpolet 6.
Lavande 4, Origan 3, Citron 5.
Cyprès 7, Sauge 6, Camomille 4.

Troubles de la ménopause avec troubles circulatoires artériels

Alterner :

Sauge 6, Cyprès 6, Genièvre 8;
Genièvre 9, Angélique 9.

Allaitement

Lactation

Pour stimuler la lactation :
Carvi 6, Cumin 5, Anis Vert 7.

Pour stopper la lactation :

Sauge sclarée 11, Camphre 4, Menthe 4;
Laisser un temps de pause, puis utiliser la Sauge sclarée seule diluée à 50 %.

En règle générale, l’anis, le carvi, le fenouil, la verveine augmentent le volume des seins et favorisent la lactation …A l’inverse, le persil, la menthe, la sauge sont anti-laiteux.

Algies dans le syndrome pré-menstruel

 Il s’agit ici de pouvoir réduire le déséquilibre hormonal entre les différentes glandes endocrines, de régulariser les surrénales et de freiner l’action de l’hypophyse et de la thyroïde.

Utiliser les formules proposées pour le syndrome hyperfolliculinie, algie pelvienne, hémorragie utérine.

Frigidité. Hyposécrétion des ovaires 

Deux formules à utiliser en alternance :

Sauge sclarée 5, Serpolet 6, Sarriette 8.
Gingembre 7, Romarin 6, Menthe 4. 

Frigidité, Impuissance sexuelle

Pour les hommes :

Gingembre seul.
Sarriette, Pin, Romarin.

Alterner tous les 2/3 jours avec :

Coriandre, Cannelle, Ylang-Ylang.

Troubles de la ménopause avec règles trop abondantes 

Des huiles essentielles sont utilisées ici à action stimulante et œstrogène pour réguler l’action de l’hypophyse.

Alterner :

Sauge 6, Cyprès 9, Serpolet 4.
Angélique 5, Cajeput 4, Carvi 4, Coriandre 5.

 

 

Alterner deux thérapies anti-infectieuses :

Thym 3,  Origan 5,  Sarriette 3, Pin 8.
Cajeput 3,  Lavande 7, Estragon 4,  Pin 6.   

Ménager les temps de pause pendant lesquels on utilisera :

H.E. Géranium déterpéné    seul dilué à 50 %.
et H.E. Carotte déterpénée seule diluée à 50 %.

 

Vous aimerez aussi : Le Cyprès

     

 

Les jambes lourdes

Les « jambes lourdes » sont aussi très souvent la conséquence de phlébites ou de péri-phlébites. Les anti-coagulants prescrits par les médecins ont considérablement réduit le nombre et l’importance de ces séquelles.

FICHE : LES JAMBES LOURDES

 

CHEVILLES GONFLÉES

Généralement, l’examen clinique ne montre pas grand chose hormis parfois quelques varicosités ou un œdème des chevilles en fin de journée. Les analyses sont habituellement normales.

Les « causes internes » de ce syndrome sont inconnues sauf la fatigue qui suffit à le provoquer et à l’entretenir.

Également, il est possible qu’un manque de certaines vitamines : complexe B, C, E, PP … ou de divers oligo-éléments en soit parfois l’origine.

L’hérédité veineuse explique l’existence de familles à varices, à phlébites, à jambes lourdes. Enfin, la sédentarité et le piétinement favorisent et aggravent le ralentissement de la circulation veineuse.

TRAITEMENT

 1) Éviter les stations debout prolongées, l’exposition poussée des jambes à la chaleur (soleil, feux de cheminée… le chauffage par le sol est un remarquable créateur de jambes lourdes). Certaines lingeries ont des élastiques trop serrés.

La marche est salutaire. Le repos une ou deux fois par jour pendant une demi-heure, les jambes surélevées, suffit parfois à supprimer la sensation de jambes lourdes . Il est l’une des meilleures prophylaxies des varices et de l’œdème des chevilles.

2) Les traitements de la circulation sont nombreux dans le règne végétal, en dépit de curieuses allégations de médecins allopathes.

Leur activité est réelle et amplement reconnue. Il existe de nouvelles molécules pour le traitement des jambes lourdes. Les nouveaux médicaments mis en vente sur le marché, ont certes leur efficacité. Néanmoins pour celles ou ceux qui préfèrent les traitements aux médecines plus douces, nous en resterons à ceux qui ont fait leurs preuves depuis parfois des siècles :

  « Être rétrograde en médecine est souvent une vertu ». M. Perrault

3) Il existe une grande variété de traitements naturels. 

– La feuille d’artichaut (aussi indiquée dans les troubles circulatoires que pour le foie et la vésicule biliaire : travaux du Dr Tixier, médecin des Hôpitaux il y a près de cinquante ans),

– La sauge et le cyprès, la vigne rouge, l’hamamélis, l’hydrastis du Canada, le marron d’Inde, le fragon épineux ou petit houx, l’aubépine, l’extrait fluide de feuilles de noisetier, la prêle et l’aubier de tilleul sauvage, l’ortie, le pissenlit (pour leur action désintoxicante générale),

– Les comprimés d’algues marines (pour leur richesse minérale et en oligo-éléments, facteurs d’équilibre et traitement du terrain).

La liste est non exhaustive.

Quelques formules pratiques :

– Extrait fluide de noisetier : 80 à 150 gouttes par jour, en trois fois avant les repas, dans 1/2 verre d’eau.

– Mélanges avec :

hamamélis :
marron d’Inde :
hydrastis Canad :

T.M.(*)
T.M.      aa qsp 125 ml
T.M.
ou
cynara (artichaut) :
urtica (ortie) :
taraxacum (pissenlit) :
T.M.
T.M.   aa qsp 125 ml
T.M.  
ou
equisetum arvense (prèle) :
crataegue (aubépine) :
cynara (artichaut) :
T.M.
T.M. aa qsp 125 ml
T.M.

De l’une ou l’autre, 50 gouttes dans 1/2 verre d’eau avant les trois repas, par périodes de trois semaines.
ou :

H.E. cyprès :
H.E. sauge :
H.E. thym :
H.E. marjolaine :
alcool à 90 °
30 gouttes dans 1/2 verre d’eau tiède avant les 3 repas
aa 1,25 g
aa 0,75 g
qsp 90 ml

 – Et des quantités d’autres possibles..
Un apport de certaines vitamines est souhaitable B, C, E, PP : le germe de blé et le pollen, tous les légumes verts, les salades, le pamplemousse (un par jour est une bonne moyenne ou trois ou quatre par semaine, la variété de Jaffa étant considérée par certains auteurs comme l’une des meilleures).

Localement

– Friction des jambes matin et soir, en remontant, pendant une minute avec le mélange :

eau distillée d’hamamélis :
hydrate de chloral :
H.E. de menthe :
H.E. de cyprès :
alcoolat de lavande : 
    40 g
      7 g
aa  1,50 g
qsp 500 ml

– Les massages bien conduits sont efficaces.
– Cures thermales : Bagnoles-de-l’orne, Aix-en-Provence, Luxeuil, la Léchère. Cures marines (Thalassothérapie).

En soins moins onéreux :

Bains généraux (ou de jambes à défaut de baignoire) avec une préparation aromatique concentrée contenant diverses huiles essentielles synergiques, ou bains associant les algues marines et les essences aromatiques.

Important

Faire absolument vérifier les voûtes plantaires par un spécialiste de qualité.

Les « jambes lourdes » accompagnées de varices justiciables seront soulagées par les traitements qui précèdent. L’utilisation de bas de contention peut apporter du soulagement également. A se procurer en pharmacie.

Il faut noter que des tuniques veineuses dilatées ne seront pas réduites par un simple traitement médical. Il est nécessaire donc de se soigner pour éviter l’aggravation locale et de protéger le reste du système veineux de l’organisme.

Les varices

Lorsque les varices seront véritablement inesthétiques ou douloureuses, une autre forme de traitement sera tôt ou tard indiquée :

– Soit un traitement sclérosant, surtout pour les varices multiples disséminées, on s’adressera alors à un spécialiste, à un phlébologue confirmé. Il est recommandé de ne pas consulter au hasard pour éviter douleurs, pigmentations indélébiles, sans aucun autre résultat.

 – Ou un traitement chirurgical qui s’adresse surtout aux varices de la saphène interne, cette veine qui, du bord interne du pied, remonte le long de la jambe et de la cuisse pour s’aboucher dans la veine fémorale au creux de l’aine.

En conclusion

Préconisations des hygiénistes :

a) La maladie veineuse, justiciable d’interventions locales dans certain cas, exige toujours un traitement général ;

b) Les traitements naturels continuent à faire leurs preuves dans ce cas comme dans beaucoup d’autres, et il est nécessaire de consulter un médecin connaissant ces méthodes pour se faire suivre régulièrement ;

c) Les préparations magistrales, sur mesure, devront être réalisées par un pharmacien de qualité.

 (*) Qsp : quantité suffisante pour

TM = teinture-mère HE = huile essentielle

Les TM se trouvent en pharmacie, et les HE se trouvent en pharmacie ou en parapharmacie ou sur les sites internet d’ AROMATHERAPIE

Toutes ces fiches J.D.N. sont établies selon travaux Y.Chatillon.



Maladies de la peau

Soins aux Huiles essentielles

 

Hallus-Valgus 

Deux formules à utiliser en permanence :  

Sassafras 2, Genièvre 1, Thym 1,5. 
Pin 1, Genièvre 2, Origan 1, Cyprès 1 

Hématome. Contusions

 Deux formules à utiliser en permanence

Lavande 1,5, Genièvre 1,5, Menthe 1.
Lavande 3, Romarin 2.  

Herpès, Psoriasis

Camomille 2, Origan 1,  Lavande 1, Sarriette 0,5 

Hyperhydrose plantaire et palmaire

Sauge sclarée seule 5.

Faire un emplâtre avec : 

Camphre 3,

Fleur de Soufre solubilisée 2,5, Oxyde de zinc 0,3 g 

Transpiration des pieds

Sauge sclarée 3, Camphre 1,5 

Impétigo

Origan 1, Sarriette 1, Thym 1, Camomille 1, Cajeput 1 

Mycose 

Trois formules à utiliser en permanence : 

Géranium 1,5 Cajeput 1,5, Camomille 1,5.
Géranium 2,5, Lavande 2.
Pin 1, Sarriette 1, Origan 0,5, Thym 0,5, Genièvre 1, Cannelle 1