L’eczéma du nourrisson, traitements naturels et naturopathie

Rate this post

Maladie qui débute généralement vers 3 ou 4 mois

FICHE L ‘Eczéma du nourrisson

– Il Atteint surtout le visage : placards prurigineux, rougeâtres, aboutissant à des vésicules, croûtes, squames. Il peut se propager au tronc et aux membres.

– Guérit parfois spontanément vers deux ans, avec possibilités d’autres manifestations allergiques plus tard : nouvelles poussées et surtout l’asthme (30 %).

– Généralement, on retrouve une hérédité  : parents, grands-parents avec un terrain asthmatique, eczéma, arthrite, tuberculose.

 TRAITEMENTS

  La prudence est la première règle : pas d’actes médicaux agressifs.

 A) Local : en l’absence d’infection

Toilette à l’huile d’amande douce ou avec un savon acide.

– Compresses d’infusions végétales (diluées), pâte à l’eau.
– Contre les croûtes : pulvérisations ou pansements humides à l’eau bouillie, ou cataplasmes à base de fécule de pomme de terre.
– Lotions à l’eau de Dalibour (ou équivalent) diluée au 1/3 ou solution de Milian (ou équivalent), bains au permanganate à 1 g pour 10 Litres.

Bien entendu, les traitements se font sous surveillance du médecin traitant. Ici aussi, comme pour l’adulte et plus encore : ni antibiotiques (sauf exceptions … vraiment exceptionnelles), ni corticoïdes qui ne résolvent rien.   Pas de vaccination antivariolique,  et même ne jamais laisser le nourrisson en contact avec un enfant dont la vaccination est en évolution. (Se renseigner sur certains articles qui traitent de l’abolition de la vaccination antivariolique). 

– Vêtements de coton, lavés au savon de Marseille et rincés à l’eau vinaigrée.
– Veiller à la propreté des personnes s’occupant du bébé (infections secondaires).
– Prévenir les lésions de grattage.

B) Général

Alimentation hypotoxique, mais normale et variée avec des jus de carottes, des infusions légères de laitue, bouillons de céréales (orge, avoine), biberons à la farine de soja.   

Vitamine F (préparations pharmaceutiques) et vitamine A, bien sûr d’extraction naturelle. 

Attention à l’excès de viande, aux poissons, à certains légumes qui seront éliminés souvent par expérience. 

Vaccins buvables si troubles intestinaux.

En cas de complications, toujours s’adresser au médecin, au pédiatre, il en sera de même pour l’application des traitements de terrain pour l’enfant.

 

(*) La solution de Milian est une solution aqueuse ou alcoolique, de vert de méthyle et de violet cristallisé. Elle a été développée par le dermatologue Gaston Milian (1871-1945), chef de service de l’Hôpital Saint-Louis.