Site icon Arts essentiels

Les roches salines

Roches salines

Il y a en France plusieurs types de roches salines : le sel gemme (chlorure de sodium), le gypse (sulfate de calcium hydraté), la potasse … Les gisements de gypse sont nombreux. On en trouve dans le Bassin Parisien, dans le Jura, en Lorraine, en Charente, dans les Alpes …

Chauffé à 200 ° C, le gypse se transforme en plâtre. Mélangé à l’eau, le plâtre est utilisé en construction (isolation, revêtement de cloison …)

L’origine

L’eau de mer contient 35 g par litre de substances dissoutes (27 g de chlorure de sodium, 2 g de gypse, 1 g de potasse …) Quand l’eau de mer s’évapore dans une cuvette, les sels dissous se déposent. D’où le nom d’évaporites donné aux roches salines. La présence fréquente de fossiles marins fait penser que l’évaporation s’est produite au bord de la mer, dans les lagunes, constamment alimentées par la mer, comme le sont les marais salants actuels.

Le gypse de la région parisienne a une origine différente. Il correspond à l’évaporation de l’eau d’un lac continental, alimenté par des rivières, dont l’eau, riche en gypse dissous, provient du lessivage des roches salines formées antérieurement en Lorraine.

 

 

Sources Géologie Bordas
 
 

Image par alejandra ortiz de Pixabay

Quitter la version mobile