Camomille Romaine ou Noble

Anthemis nobilis Composée

 

Parties utilisées : fleurs, plante, essence

 

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

 

Une essence obtenue par distillation à la  vapeur des fleurs (éthers angélique et isobutyrique, un principe amer, un camphre spécial, l’anthémène, des sesquiterpènes : azulène … artemol), résine, gomme, phytostérol, calcium, soufre …

 

PROPRIETES :

(utilisées depuis l’Antiquité)

 

Usage interne :

– tonique
– antispasmodique
– antalgique
– sédatif nervin doux (enfants)
– apéritif
– stimulant (augmentation du nombre des leucocytes)
– stimulant gastrique, digestif
– anti-anémique
– vermifuge
– emménagogue
– vulnéraire (ulcérations ou irritations intestinales)
– bactéricide (bactériostatique)
– fébrifuge
– sudorifique
– cholagogue

Usage externe :

– anti-névralgique (rhumatismes, goutte)
– anti-ophtalmique
– antiphlogistique et cicatrisant

 

INDICATIONS :

  Usage interne :

– migraines
– névralgies (surtout névralgies faciales
– dentition douloureuse des enfants
– vertiges
– troubles de la ménopause
– insomnies
– inappétences
– digestions difficiles, flatulences
– ulcères d’estomac et intestinaux
– troubles digestifs des enfants (diarrhées, crampes gastriques et intestinales)
– maladies infantiles
– entérite
– anémie
– engorgement du foie et de la rate
– dépression nerveuse et crises nerveuses
– irritabilité
– convulsions
– dysménorrhées, aménorrhées liées à des troubles nerveux
– douleurs lombaires et céphalées de la grippe
– parasites intestinaux (ascaris, oxyures)
– fièvres intermittentes et des gens nerveux

Usage externe :

– conjonctivites
– dermatoses inflammatoires
– brûlures, furonculose, dartres, eczéma
– plaies banales et infectées
– prurit vulvaire, urticaire
– douleurs rhumatismales et goutteuses

 

MODE D’EMPLOI :

Usage interne :

– infusion : 5 à 10 têtes par tasse. Une tasse avant les repas : inappétence
– poudre : dans du miel, 2 à 10 gr par jour
– essence : 2 à 4 gouttes plusieurs fois par jour (sur un morceau de sucre ou en solution alcoolique)
– comme vermifuge : une cuillerée à soupe de plante coupée par tasse. Bouillir et infuser 10 minutes. Une tasse le matin à jeun et 1/2 heure avant les repas.

Usage externe :

– contre conjonctivite, inflammation des paupières : une cuillerée à soupe de fleurs par tasse. Bouillir et infuser 10 minutes. En lavages ou bains d’yeux.
– contre les douleurs rhumatismales et goutteuses :

huile de camomille :

fleurs sèches ………………………….. 20 gr
huile d’olives …………………………..100 gr
chauffer au bain-marie 2 heures. Passer avec forte expression et filtrer à travers un linge fin. Ajouter 10 gr de camphre (en frictions).

– décoction dans un bain ou en compresses ou lavages, dans dermatoses, brûlures, furoncles, dartres, eczémas (propriétés antiphlogistiques, décontractantes, désodorisantes).

N.B.

– Voir à romarin, formule de bain aphrodisiaque.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.