Santal, propriétés et utilisation

Rate this post

Arbres des Indes orientales, d’Australie …

(parasites dont les racines s’enfoncent dans celles des arbres environnants). On utilise le bois, et surtout l’essence obtenue par distillation, à la vapeur, du bois de santal

 
 
 

Santal

 Variétés : Santalum album, santalum spicatum. Santalacée  

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

– Essence contenant 80 % d’alcools terpéniques calculés en santalol, fusanols, acides santalique et térésantalique, carbures …

PROPRIÉTÉS :

– antiseptique urinaire et pulmonaire
– tonique et aphrodisiaque
– aphrodisiaque
– astringent (bois).

INDICATIONS :

– spécifique des infections des voies urinaires : blennorragie, cystite, colibacillose
– impuissance
– bronchites chroniques
– diarrhées rebelles (bois).

MODE D’EMPLOI :

– capsules d’essence à 0,25 gr : 4 à 20 par jour (santalum album), 6 à 12 par jour (santalum spicatum)
– santalol : capsules à 0,50 gr : 2 à 4 par jour, loin des repas
– à doses élevées : sensation de chaleur épigastrique, soif vive, parfois nausées.

N.B.

1- Le santalum album est appelé également santal citrin.
2 – Le santalum spicatum est le santal d’Australie.
3 – Dans l’Antiquité, le bois de santal servait à la fabrication des meubles, à la décoration des temples,  en raison de son odeur et du fait qu’il n’était pas attaqué par les insectes.
4 – Réduit en poudre, il était brûlé dans les cérémonies religieuses.
5 – En Orient, il est très recherché comme parfum.

SPECIALITE :

– Santal
– Saporex.